Jenny Davidson et Marie-Pier Fauteux ont tenu à organiser cet événement afin de rendre hommage à leur amie Delphine Langevin.
Jenny Davidson et Marie-Pier Fauteux ont tenu à organiser cet événement afin de rendre hommage à leur amie Delphine Langevin.

Des « kilos » à la mémoire de Delphine Langevin

Plus d’une centaine de personnes ont pédalé samedi matin pour rendre hommage à Delphine Langevin, la jeune Sherbrookoise qui a tragiquement perdu la vie aux suites d’un accident de vélo, survenu le 24 juillet en Gaspésie.

« On tenait à compléter symboliquement les 1448 kilomètres restants de son tour de la Gaspésie, car peu importe les folies qu’elle faisait, Delphine y allait à 100 %. Que ce soit en pleurant, en souriant ou en sacrant, elle finissait toujours ce qu’elle entreprenait », raconte Jenny Davidson, une amie de l’athlète du Vert & Or.

« On le fait pour elle. C’était une personne intense et authentique qui profitait pleinement de la vie. On tient d’ailleurs à faire cela davantage dans nos vies respectives », ajoute tristement la jeune femme.

Le départ officiel, auquel plus d’une centaine de personnes ont participé, avait lieu à 10 h dans le stationnement de la Mine Capelton sur la piste cyclable en direction de North Hatley. Des gens ont également marché en guise de soutien.

Plus d’une centaine de personnes ont pédalé samedi pour rendre hommage à Delphine Langevin.

Les personnes intéressées pouvaient aussi participer à distance en se joignant au groupe Strava Des kilos pour Delph. « Peu importe la distance que vous allez parcourir, chaque kilomètre compte », pouvait-on y lire. Celles-ci étaient également invitées à porter du mauve, soit la couleur favorite de la Sherbrookoise de 25 ans partie subitement.

« Ce matin, on va pleurer, mais on va surtout penser à tous ses fous rires », confie Marie-Pier Fauteux, une amie et coéquipière de l’équipe de Rugby du Vert & Or de l’Université de Sherbrooke.

« Même quand ça n’allait pas bien, elle trouvait le moyen de nous faire rire. Quand on perdait espoir, elle était toujours là et savait comment nous ramener. Elle avait une force intérieure incroyable et c’est surtout ça qu’on garde comme souvenir d’elle. »

Les deux organisatrices de l’événement avaient installé une boîte afin d’amasser des dons pour une cause écologique mentionnant que cela « aurait probablement beaucoup plu à Delphine ». Elles ont également tenu à offrir leurs sympathies aux proches et aux membres de la famille.

« Nous pensons beaucoup à vous », ont-elles ajouté visiblement émues.