Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Pour la première fois depuis octobre, les gestionnaires de salles de cinéma du Québec ont pu reprendre les projections en salle vendredi.
Pour la première fois depuis octobre, les gestionnaires de salles de cinéma du Québec ont pu reprendre les projections en salle vendredi.

Des assouplissements accompagnent la semaine de relâche au Québec

La Presse Canadienne
Article réservé aux abonnés
Quelques assouplissements entrent en vigueur ce week-end au Québec à l'occasion de la semaine de relâche scolaire afin de permettre aux familles de faire des activités, malgré la pandémie de COVID-19 dans les zones rouges.

Les activités sportives et récréatives à l'extérieur reprennent dans les lieux publics. Le nombre de personnes permis pour les rassemblements extérieurs passe de quatre à huit personnes n'habitant pas à la même adresse.

Par exemple, la Ville de Montréal, épicentre de la pandémie de COVID-19 au Québec, modifie son offre de services pour les sports et loisirs extérieurs à compter de ce samedi, ce qui inclut l'accès aux patinoires extérieures, aux activités de glissade, de ski de fond, etc.

Les salles d'exposition des Maisons de la culture sont accessibles, tout comme le Planétarium, mais l'achat de billets en ligne, à heure fixe, est fortement recommandé et on invite les citoyens à prendre connaissance des mesures sanitaires en vigueur sur chaque site.

Piscines publiques

Toujours à l'intérieur, les piscines publiques sont à nouveau accessibles, mais limitées à la pratique individuelle, à deux ou aux personnes d'une même bulle familiale. Des cours individuels ou aux occupants d'une même résidence sont possibles.

Par contre, les piscines des établissements hôteliers demeurent fermées en zone rouge, à la grande déception de l'industrie hôtelière qui a appris vendredi qu'elle ne pourra pas ouvrir ses piscines, jeux d'eau, et spa.

Enfin, rappelons que pour la première fois depuis octobre, les gestionnaires de salles de cinéma du Québec ont pu reprendre les projections en salle vendredi. Toutefois, certains d'entre eux se demandent combien de temps ils pourront tenir le coup sans avoir le droit de vendre des friandises et de la nourriture et sans pouvoir présenter de films en soirée, par respect du couvre-feu.

En effet, dans les zones rouges, le couvre-feu entre 20 h et 5 h est toujours en vigueur.