Des adolescents qui utilisaient des répliques d’armes à feu pour faire de l’intimidation ont été arrêtés à Ottawa, cette fin de semaine.

Des ados intimidaient avec des répliques d’armes à feu

Des adolescents qui utilisaient des répliques d’armes à feu pour faire de l’intimidation ont été arrêtés à Ottawa, cette fin de semaine.

La police a confirmé la saisie de sept répliques à la suite d’une querelle sur la rue Queen Mary.

Des agents ont été appelés vers 20h, samedi, pour intervenir auprès d’un groupe de jeunes faisant des menaces et de l’intimidation avec un couteau et ce qui semblait être une arme à feu.

Quatre personnes ont été arrêtées, mais seulement deux d’entre elles ont été inculpées.

Deux adolescents, âgés de 14 et 15 ans, ont été accusés au criminel. Les deux autres ont été libérés sans condition.

La police considère les pistolets à plomb et de paintball qui ont été saisis samedi comme étant des répliques d’arme à feu.

Il s’agissait du deuxième incident de la fin de semaine impliquant de telles répliques dans la capitale fédérale.

«Lorsqu’une arme à feu est employée pour menacer quelqu’un, la police réagira comme si l’arme à feu était réelle (qu’elle soit une réplique ou pas). Le suspect constituant un danger à l’égard du public, la police y donnera une réponse mesurée en vue de protéger la collectivité», a rappelé la police, par communiqué.