Le Service de police de Bromont, en collaboration avec la Sûreté du Québec, enquête sur le décès d’un poupon âgé de quatre mois.

Décès d'un poupon à Bromont: l'enquête policière débute

Le Service de police de Bromont enquête sur le décès d’un poupon survenu tôt mercredi matin dans un domicile. La Sûreté du Québec collabore également à l’investigation.

Les policiers ont été avisés tôt ce matin du décès d’un nourrisson âgé de quatre mois, indique Jean Bourgeois, directeur du Service de police de Bromont. 

« On a amorcé l’enquête dès qu’on a été informé de la situation », a-t-il expliqué lors d’une brève entrevue téléphonique. 

Le décès du bébé aurait été constaté lorsqu’il a été transporté à l’hôpital après plusieurs manœuvres de réanimation des services ambulanciers.

Aucune information ne sera transmise pour le moment par les policiers, a indiqué le chef de police. « On n’ira plus loin dans les commentaires. C’est très délicat », a indiqué M. Bourgeois. 

Une autopsie sera pratiquée pour établir la cause du décès du nourrisson. Des enquêteurs de la SQ assisteront les policiers de Bromont dans leur investigation.

Lorsqu’un bébé ou un enfant en bas âge décède, un coroner est également mandaté pour faire la lumière sur les causes et circonstances entourant le décès.