Début de la troisième enquête préliminaire de René Kègle

Trois-Rivières — La troisième enquête préliminaire de René Kègle, cette fois-ci pour le meurtre prémédité de Steve Lamy, a commencé, lundi, au palais de justice de Trois-Rivières.

Le suspect aurait assassiné l’entrepreneur en construction le 8 octobre 2018. Son corps avait été retrouvé dans un véhicule incendié sur le chemin Bradley le 10 octobre, le jour même de l’assassinat de la jeune Ophélie Martin-Cyr à Yamachiche. Dans le véhicule en question, il y avait également les restes de Jean-Christophe Gilbert, abattu le 2 octobre.

Cette enquête préliminaire, qui est frappée d’une ordonnance de non-publication, constitue l’étape précédant le procès. L’avocate de René Kègle, Me Annie-Sophie Bédard, ne conteste pas le renvoi à procès; son objectif étant surtout d’évaluer la preuve et la crédibilité des témoins en vue d’un procès devant jury à venir.

La première personne qui a été appelée à témoigner lundi est un ancien ami et employé de Steve Lamy, Jean-François Pagé. Il connaissait également René Kègle. Le pathologiste Yann Danzé et la biologiste et experte en projections de sang, Maria Fiorillo, tous deux du Laboratoire de sciences judiciaires et de médecine légale, ont ensuite livré les résultats de leurs observations sur le corps et la scène de crime.

Ils ont été suivis par la policière et technicienne en identité judiciaire Louise Charbonneau de la Sûreté du Québec.

Dans la salle d’audience, des proches de Steve Lamy, dont sa soeur, s’étaient déplacés pour assister à l’enquête préliminaire.

Mardi, un autre technicien en identité judiciaire devrait témoigner à son tour. Puis, ce sera au tour d’une présumée complice de ce meurtre, Noémie Morin de Bécancour. La jeune femme est accusée du meurtre par le biais de la complicité de Steve Lamy, de même que de séquestration et d’extorsion également par le biais de la complicité. Gilles Guilbault devrait être le dernier témoin à se faire entendre dans le cadre de cette enquête préliminaire. Il est pour sa part accusé de complicité après le fait de ce meurtre, en plus d’avoir perpétré une introduction par effraction au domicile de Steve Lamy pour y commettre un vol.