Le député de Granby et ministre des Transports, François Bonnardel
Le député de Granby et ministre des Transports, François Bonnardel

COVID-19: François Bonnardel placé en isolement

Pascal Faucher
Pascal Faucher
La Voix de l'Est
Le député de Granby, ministre des Transports et ministre responsable de la région de l'Estrie, François Bonnardel, s’est placé en isolement afin d’être testé pour la COVID-19.

Son personnel doit également se faire tester et ceux qui l’ont côtoyé récemment se placent aussi en isolement.

«On ne prend pas de chances», indique son attaché de presse Marc-André Morency.

M. Bonnardel a participé à une annonce en compagnie de la mairesse de Longueuil, Sylvie Parent, la semaine dernière. Or, Mme Parent a annoncé mardi être atteinte de la COVID-19.

Le député de 52 ans n’a pas enfreint les mesures sanitaires lors de cet événement, précise M. Morency, mais il tient à être prudent. Il ne présenterait pas de symptômes de la maladie.

Cet isolement l'empêche de se joindre à la délégation du gouvernement devant participer au sommet Québec-Ontario qui se tient mardi, à Toronto. Peut-être pourra-t-il y participer à distance, dit M. Morency.

François Bonnardel s’attend à avoir les résultats de son test bientôt. «On fait le maximum pour le savoir rapidement», dit son attaché de presse.

Advenant un résultat négatif, il pourra reprendre ses activités. Il a décliné la demande d’entrevue de La Voix de l’Est.

Jolin-Barrette et Rouleau aussi isolés

Les ministres Chantal Rouleau et Simon Jolin-Barrette, qui ont eux aussi été en contact avec la mairesse de Longueuil, se sont également placés en isolement.

«J’ai souvent joint ma voix à ceux et celles qui rappellent que la pandémie est loin d’être terminée et j’en suis aujourd’hui la démonstration», a déclaré la mairesse de Longueuil dans une déclaration, mardi. Elle s’est placée en isolement pour au moins 10 jours.

«Je réitère donc l’importance, pour chacun et chacune de nous, de respecter les règles de distanciation sociale et les directives de la Santé publique.»

La région administrative de la Montérégie est l’une des plus touchées présentement par la pandémie dans la province (en matière de santé, Granby relève toutefois de l'Estrie). Le rythme d’augmentation du nombre de cas quotidiens y est plus fort qu’à Laval ou Montréal.

Les personnes «qui ont participé à des activités où les mesures de prévention n’ont pas toutes été respectées» sont invitées à se faire dépister, rappelle la Direction régionale de santé publique.