Comparution vendredi dans le dossier des meurtres de Steve Lamy et Jean-Christophe Gilbert

Trois-Rivières — Une autre personne vient d’être arrêtée dans le dossier des meurtres de Steve Lamy et Jean-Christophe Gilbert, dont les corps calcinés avaient été retrouvés dans une voiture incendiée sur le chemin Bradley, dans le secteur Sainte-Marthe, en octobre 2018.

Il s’agirait d’une jeune femme. La Sûreté du Québec a tout au plus confirmé qu’une arrestation avait eu lieu dans la matinée jeudi en lien avec une enquête en cours. Sa comparution aura lieu vendredi matin au palais de justice de Trois-Rivières. Son identité n’a pas encore été dévoilée et les accusations qui seront portées contre elle sont toujours inconnues.

Il s’agit donc de la quatrième arrestation à survenir dans ce dossier depuis les deux dernières semaines. Rappelons que Noémie Morin, 24 ans, et Mauricio Peralta Severino, 29 ans, ont été arrêtés il y a deux semaines, puis remis en liberté mercredi sous de sévères conditions, en attendant la suite des procédures. Noémie Morin est notamment accusée de meurtre au premier degré par complicité de Steve Lamy, de même que de séquestration et d’extorsion également par le biais de la complicité. Mauricio Peralta Severino, quant à lui, est accusé de complicité après le fait du meurtre de Jean-Christophe Gilbert, de même que d’outrage à un cadavre. Ils reviendront tous les deux en cour le 1er mai. 

La semaine dernière, une autre arrestation était survenue dans ce dossier, soit Gilles Guilbault, un homme de 63 ans de Trois-Rivières qui compte de nombreux antécédents judiciaires en matière de drogue et vols. Quatre chefs d’accusation ont été portés contre lui, les plus importants étant complicité après le fait pour les meurtres de Steve Lamy et de Jean-Christophe Gilbert. Il sera ramené ce vendredi devant le tribunal. 

De toute évidence, les policiers de la Sûreté du Québec ne lésinent pas sur les efforts pour faire la lumière sur ces meurtres et procéder à l’arrestation du ou des responsables.

Rappelons que c’est Jean-Christophe Gilbert qui a été tué en premier, plus précisément le 2 octobre. Son corps aurait par ailleurs été démembré le 8 octobre par un autre suspect dans cette histoire. L’entrepreneur Steve Lamy a pour sa part été assassiné le 8 octobre. Leurs deux corps ont été jetés dans le véhicule de Lamy qui a été retrouvé incendié sur le chemin Bradley le 10 octobre, quelques heures après l’assassinat de la jeune Ophélie Martin-Cyr.

À ce jour, René Kègle et Francis Martel ont été accusés en lien avec le meurtre de la jeune fille et la tentative de meurtre contre son amie. C’est cette dernière qui avait réussi à échapper aux deux hommes en sautant d’un véhicule en marche. Aucune accusation n’a encore été portée contre René Kègle pour les meurtres de Steve Lamy et Jean-Christophe Gilbert en dépit des soupçons qui pèsent sur lui. Le procureur de la Couronne dans cette affaire, Me Benoît Larouche avait été très clair la semaine dernière: «L’enquête n’est pas terminée. Les policiers sont à pied d’œuvre pour me soumettre des éléments supplémentaires. Sur la base de ces éléments-là, s’il y a d’autres individus à accuser, on le fera en temps opportun», avait-il déclaré. Les dossiers de Kègle et Martel ont été fixés au 12 avril.