Les Cowboys fringants seront en vedette à l’Amphithéâtre Cogeco à l’été 2019.

Cirque du Soleil à Trois-Rivières: hommage aux Cowboys fringants

TROIS-RIVIÈRES — C’est donc aux Cowboys fringants que le Cirque du Soleil, par l’intermédiaire de sa division 45 Degrees, rendra hommage l’été prochain à l’Amphithéâtre Cogeco. La nouvelle a été confirmée officiellement lundi après-midi par voie de communiqué.

Pour célébrer la cinquième année de cette série de spectacles on a choisi un groupe chouchou des Québécois dont la carrière est non seulement toujours en marche mais peut-être à son apogée. Après avoir touché à une clientèle plus jeune à l’été 2018 en saluant l’œuvre des Colocs, on va de nouveau courtiser les jeunes adultes avec ce nouveau spectacle tout en conservant la clientèle de ceux qui ont apprécié les trois premiers spectacles consacrés respectivement à Beau Dommage, Robert Charlebois et au parolier Luc Plamondon.

Du côté de la Corporation des événements de Trois-Rivières, le directeur général Steve Dubé contenait mal son enthousiasme devant cette annonce. «Nous sommes vraiment contents: Les Cowboys fringants est une formation musicale qui fait le lien entre les générations. Ils ont des fans dans tous les groupes d’âge. Comme ils sont encore très actifs, ça va nous amener dans quelque chose de très festif et de contemporain ce qui va donner une personnalité unique à ce spectacle. Il y a matière à aller dans une direction qu’on n’a pas exploitée dans les spectacles précédents.»

C’est essentiellement la même équipe de création que par le passé qui a hérité du mandat de réaliser ce spectacle à savoir Jean-Guy Legault à la mise en scène, Jean-Phi Goncalves à la direction musicale et aux arrangements, Émilie Therrien aux performances et aux chorégraphies acrobatiques, le tout sous la supervision du vice-président création au Cirque du Soleil Daniel Fortin.


Pour sa part, Jean-Guy Legault connaît la sélection des Cowboys fringants depuis septembre alors, la réflexion sur la nature du spectacle est déjà bien entamée. «Au départ, il faut dire que c’est un choix qui s’imposait parce que c’est un groupe qui est revenu à chaque année sur la liste quand venait le temps de choisir qui serait l’artiste du spectacle suivant. Pour moi qui suis père d’enfants de cet âge, les Cowboys représentent la voix des milléniaux tant dans leur musique que par leur poésie bien ancrée dans notre réalité d’aujourd’hui. Ils véhiculent un romantisme idéologique tout en étant revendicateurs.»

Le metteur en scène n’a pas rencontré les membres du groupe encore mais il sait qu’ils ont été très enthousiastes. Une rencontre est prévue dans deux semaines pour une discussion sur le spectacle. 

«J’ai une bonne idée des thèmes du spectacle et avec l’équipe, on va entrer dans le gros de la conception un peu avant Noël. Je n’ai pas encore travaillé avec Jean-Phi pour la musique mais on s’en est parlé un peu et j’ai une idée de l’orientation. On parle d’hommage à un groupe mais j’estime que c’est beaucoup un hommage à la musique québécoise francophone et avec les Cowboys, on est dans une portion très actuelle. À cause de l’accordéon de Marie-Annick qui est très présent, je pense à de la musique un peu comme ce que fait Great Big Sea ou de la musique irlandaise avec une bonne vibe folk mais ça reste à définir.»

«Évidemment, on a toujours la pression de se renouveler d’une année à l’autre et j’ai encore des idées. On doit toujours oser risquer et comme metteur en scène, je vais vivre avec le doute parce que ça fait partie de la création mais en
même temps, je me sens inspiré comme tous les membres de l’équipe. J’ai encore des choses nouvelles à dire.»

La première chose qui vient en tête quand on pense aux Cowboys fringants et qu’on a vu un de leurs spectacles en plein air, c’est leur côté résolument festif que le Cirque ne pourra pas évacuer. «Ceux qui nous connaissent savent cependant que nous évitons l’évidence, commente le metteur en scène. Les Cowboys, c’est beaucoup plus que la fête. Avec les Colocs, on avait joué sur deux facettes du groupe avec le côté festif mais aussi le côté grave. De même, les Cowboys ont un côté qui n’est pas festif et qui est très bon: Les feuilles mortes ou Toune d’automne, ce sont des chansons très touchantes et très près de nous. Je les perçois d’ailleurs comme un groupe d’automne qui a l’énergie de la rentrée mais aussi la beauté un peu nostalgique propre à cette saison.»

Quelques numéros acrobatiques ont été ciblés par le metteur en scène qui devra conjuguer avec la disponibilité des artistes et les budgets à respecter  pour les programmer. «Ça va aller à la fin de février avant que cet aspect soit réglé. C’est la même feuille de route que pour les spectacles précédents.»

Les billets pour la série de vingt représentations de l’été 2019 seront mis en vente le vendredi 30 novembre à 11 h à la billetterie de la salle Thompson ainsi que sur le site de l’Amphithéâtre au www.amphitheatrecogeco.com.

Spectacles Hommages du Cirque du Soleil

2015
Beau Dommage

2016
Robert Charlebois

2017
Luc Plamondon

2018
Les Colocs

2019
Les Cowboys fringants