En tentant de capturer des chats errants, c’est plutôt une dodue moufette qui s’est retrouvée dans notre cage-trappe.

Capturer une mouffette...au lieu d’un chat!

CHRONIQUE / Si vous installez des cages-trappes pour capturer les chats errants de votre secteur, sachez que les animaux sauvages comme la mouffette peuvent vous jouer des surprises.

Mais rassurez-vous, la mouffette est une bête très passive, pourvu que vous gardiez votre calme !

À la mi-octobre, remarquant que des chatons errants se cachaient dans la haie de cèdres, chez Râto, nous avons décidé de mettre des cages-trappes afin d’éviter à ces petits de passer un hiver dehors. Rappelons que même s’ils ont un comportement sauvage, les chats ont été introduits maladroitement dans la nature par l’humain et aucun ne mérite de passer sa vie dans la peur et la fuite.

L’intention était de les trapper sans les blesser, les faire soigner si besoin, et les apprivoiser pour ensuite les faire stériliser et adopter. De plus, Râto est un excellent candidat pour désensibiliser les chats à la présence des chiens. En fait, il ne s’en occupe pas du tout !

Un beau matin, après quelques jours à soupçonner que les chatons n’étaient plus dans notre secteur, nous avons eu une surprenante capture. Une dodue mouffette faisait la sieste dans la cage-trappe. La pauvre bête devait être épuisée d’avoir labouré le sol pour tenter de sortir. C’était surprenant de ne constater aucune odeur nauséabonde qu’on associe habituellement à la mouffette.

Croyant qu’elle ne pouvait pas nous arroser, vu la hauteur de la cage, nous lui avons ouvert la porte, sans trop nous protéger. « C’est un mythe. La mouffette peut arroser, même dans une cage », intervient Marc Villeneuve du Refuge des animaux de Chicoutimi. Heureusement, notre visiteuse était plutôt calme. Alors qu’on s’attendait à ce qu’elle file à toute allure, et qu’elle nous arrose pour se venger, elle est plutôt restée dans la cage.

Si certains posent des gestes de braconnage en tuant ces pauvres bêtes, c’était loin de faire partie de nos plans… Rien ne servait non plus de la relocaliser, puisque nous cohabitons avec les mouffettes depuis des années et, comme elles sont actives la nuit, il est très rare que nous les voyions.

Enfin, quand elle s’est décidée à sortir, elle a fait ça tout doucement, prenant le temps de manger la nourriture tombée autour de la cage, tranquillement, comme si de rien n’était.

Râto est un excellent candidat pour désensibiliser les chats à la présence des chiens.

Les gens sont très stressés quand ils croisent une mouffette sur leur terrain. C’est pourquoi les citoyens contactent souvent Marc Villeneuve pour lui demander conseil. « C’est un animal habituellement tranquille. Si on ne lui fait pas faire de saut, il n’y a aucun danger de se faire arroser. En plus, elle ne voit pas très bien », explique M Villeneuve.

Le groupe de sauveurs de chat, Rescapés Poilus, capture parfois involontairement des mouffettes. « Dernièrement, je leur ai donné un petit cours pour remettre la mouffette en liberté en toute sécurité », mentionne le propriétaire du Refuge.