Expulsé du caucus du PLQ, Pierre Paradis souhaite réintégrer le parti, a indiqué le président de l’Association libérale de Brome-Missisquoi, J. Hardy Craft.

Brome-Missisquoi: Paradis ne sera pas candidat libéral

À quelques jours du déclenchement des élections, le mystère persiste concernant l’identité de la personne qui représentera le PLQ dans Brome-Missisquoi. Or, l’organisation politique a confirmé à La Voix de l’Est que le vétéran député de la circonscription, Pierre Paradis, ne sera pas le candidat des libéraux.

Une décision que remet en question le président de l’Association libérale de Brome-Missisquoi, J. Hardy Craft. « Pour le comté, Pierre Paradis est le meilleur candidat. Il n’y a rien de plus certain que ça, a-t-il indiqué en entrevue. Ce qu’il a fait pour le parti depuis des années, avec sa connaissance du comté et des dossiers, c’est exceptionnel. »

En fait, Brome-Missisquoi est dans le giron libéral depuis 1980, le député Pierre Paradis ayant été réélu sans interruption.

Or, le vétéran politicien a perdu en février son poste de ministre de l’Agriculture et a été expulsé du caucus libéral à la suite du dépôt d’une plainte d’une de ses anciennes employées, liée à des gestes à caractère sexuel. L’ex-ministre a finalement été blanchi des allégations qui pesaient contre lui.

De plus, rappelons que M. Paradis est absent de l’Assemblée nationale depuis janvier 2017, en raison d’une commotion cérébrale subie lors d’un accident équestre.

Réintégration
M. Craft a indiqué que M. Paradis, député indépendant, souhaite être réintroduit au sein de l’aile libérale.

À ce sujet, La Presse rapportait lundi que sa réintégration « suscite des frictions » chez les députés.

Ceux-ci auraient été appelés à se prononcer sur cette délicate question lorsqu’ils étaient regroupés à Montréal, samedi, avant le congrès des jeunes du PLQ.

Selon le quotidien montréalais, Philippe Couillard « a paru favorable à cette idée ». Tous les autres membres du caucus ne partageraient toutefois pas l’avis du premier ministre.

« Dans des circonscriptions difficiles, les élus de la région de Québec étaient unanimement opposés à la réhabilitation du député. Les plus favorables étaient les élus de l’Estrie », a indiqué La Presse.

Une situation que M. Craft qualifie de « ridicule ». « Ce qui est dommage, c’est que Pierre Paradis a été sorti du caucus sur une allégation et non un fait. Le parti doit décider s’il veut le réintégrer ou pas. Mais je ne vois pas pourquoi les gens seraient divisés à propos de ça. Et il n’y a aucune bonne raison pour que ce ne soit pas déjà fait. »

M. Craft laisse même entendre que M. Paradis pourrait à nouveau briguer les suffrages lors des élections à venir.

« Pierre n’a pas encore pris sa décision. [...] Présentement, il y a des dossiers qui se complètent. Il y a de bonnes nouvelles pour le comté. On attend d’en savoir plus sur son état de santé cette semaine pour voir ce qui arrivera. »

Il n’a pas été possible d’obtenir mercredi les commentaires de M. Paradis.