Des jujubes contaminés au cannabis, et peut-être par d’autres types de drogue, sont présentement en circulation dans le secteur d’Asbestos.

Alerte aux jujubes contaminés au cannabis

Des jujubes contaminés au cannabis, et peut-être par d’autres types de drogue, sont présentement en circulation dans le secteur d’Asbestos. Un adolescent a été rendu si malade par sa consommation de tels « bonbons » que sa situation a été rapportée à la direction de la Santé publique de l’Estrie vendredi dernier. La Santé publique a décidé de sonner l’alarme afin d’élever le niveau de vigilance des parents et intervenants du milieu scolaire afin d’éviter que d’autres jeunes s’intoxiquent avec ces produits.

Ces « bonbons » en gélatine de type gummy bear pourraient prendre d’autres apparences. La Sûreté du Québec mène l’enquête dans le secteur d’Asbestos, et les autres corps policiers de la région ont été mis en état d’alerte. Jusqu’ici, il n’y a que dans la MRC des Sources qu’on a trouvé ces bonbons contaminés.

« Santé Canada a procédé rapidement à l’analyse des jujubes qui ont été saisis par la Sûreté du Québec et les taux de THC (cannabis) sont si élevés que la consommation d’un ou deux bonbons pourrait provoquer une intoxication qui serait quand même significative », souligne la directrice de la Santé publique en Estrie, la Dre Mélissa Généreux.

Tous les bonbons saisis n’ont pas été contaminés, ce qui laisse la porte ouverte à la présence d’autres drogues de rue.

Grand niveau d’alerte

La Santé publique invite donc les parents à discuter de la situation avec leurs enfants. Les autorités ont aussi demandé aux intervenants scolaires et communautaires de porter une attention particulière à la présence de tels « bonbons » dans leurs milieux.

« Si les parents ou les intervenants voient des jeunes se promener avec des gummies bears, on les invite à poser des questions à leurs jeunes pour savoir d’où viennent ces bonbons et les aviser qu’ils pourraient contenir des drogues de rue », dit-elle.

« On rappelle aux parents et intervenants de communiquer avec Info-santé s’ils sont en présence d’un jeune ayant consommé ces bonbons et qu’il présente des symptômes inhabituels », ajoute Dre Généreux.

La consommation de tels bonbons pourrait provoquer jusqu’à la psychose chez ceux qui en consommeraient. D’autres symptômes qui pourraient être observés sont la confusion, la désorientation, une grande anxiété, notamment.

Danger pour les jeunes enfants

« C’est une chose qui m’inquiète particulièrement : il ne faut pas que les jujubes soient en contact avec les autres membres de la famille, on pense surtout aux jeunes enfants, aussi jeunes que deux ans, qui pourraient tomber sur les jujubes et s’intoxiquer sévèrement », ajoute-t-elle.

La production de tels jujubes est une très mauvaise idée, que ce soit à des fins licites ou illicites, assure la directrice de la Santé publique. « Ça rend le cannabis très attractif, ça le banalise un peu et ça pourrait inciter des jeunes à en consommer plus d’un ou deux », déplore-t-elle.

Comment peut-on distinguer les vrais jujubes de ceux qui contiennent des drogues? « Malheureusement, et c’est probablement la stratégie de ceux qui ont mis ces jujubes en circulation : on ne peut pas faire la distinction à l’œil nu entre les jujubes du commerce et ceux qui ont été contaminés », précise Dre Généreux.

La Sûreté du Québec enquête pour trouver la source des bonbons au cannabis.

Ce n’est pas la première fois au Québec que des jujubes au THC sont saisis par les corps policiers.

Il serait possible d’en commander sans prescription médicale par le biais d’internet sur des sites canadiens situés dans d’autres provinces.

La directrice de la Santé publique en Estrie, la Dre Mélissa Généreux, prévient que des jujubes contaminés au THC sont en circulation dans la MRC des Sources.