La ministre responsable des Aînés et des Proches aidants du Québec, Marguerite Blais
La ministre responsable des Aînés et des Proches aidants du Québec, Marguerite Blais

Aînée laissée nue sur une toilette pendant 45 minutes: «tout à fait inacceptable» pour la ministre Blais

Justine Mercier
Justine Mercier
Le Droit
La ministre responsable des Aînés et des Proches aidants, Marguerite Blais, a demandé au réseau de la santé de l'Outaouais d'effectuer «un suivi» et une évaluation de la qualité des soins dans le dossier de l'octogénaire ayant été laissée seule et nue sur une toilette pendant 45 minutes dans une résidence privée de Gatineau.

La réaction n'a pas tardé au cabinet de la ministre Blais, mercredi, après la publication d'un article du Droit dans lequel la fille d'une dame de 85 ans demeurant aux Résidences de la Gappe dénonce d'importants manquements dans les soins et services qu'elle devrait recevoir.

À LIRE AUSSI: Une aînée laissée seule sur la toilette, nue, pendant 45 minutes

«La situation décrite est tout à fait inacceptable, a déclaré au Droit le cabinet de Mme Blais. […] Il est évident pour nous que ce genre d’événement n’a pas sa place dans notre réseau de la santé. Nous sommes également préoccupés par la mobilité de personnel entre les différentes zones et demandons des explications aux Résidences de la Gappe. Pour endiguer le virus, le respect rigoureux des mesures de prévention et de contrôle des infections est prioritaire. »


« Les établissements de santé ont une responsabilité quant à la qualité des soins et services offert sur leur territoire. »
La ministre Marguerite Blais

Même si le Centre intégré de santé et de services sociaux de l'Outaouais (CISSSO) avait été mis au courant de ce dossier il y a plus d'une semaine, l'organisation n'avait pas informé l'équipe de la ministre.

«Aussitôt informés, nous avons demandé au CISSSO une explication, a fait savoir le cabinet de Marguerite Blais. Les établissements de santé ont une responsabilité quant à la qualité des soins et services offert sur leur territoire. Nous avons demandé à ce qu’une personne responsable d’évaluer la qualité des soins soit déployée sur les lieux rapidement.»

Le cabinet de la ministre responsable des Aînés et des Proches aidants souligne également que «la question de la main-d’œuvre en Outaouais demeure un enjeu préoccupant».

De son côté, le CISSSO a brièvement réagi aux demandes formulées par le cabinet de Marguerite Blais. «Le bien-être des résidents est prioritaire et en ce sens, nous avons demandé à nos directions concernées d'assurer une visite auprès de tous les résidents de la ressource intermédiaire La Gappe pour évaluer leur état de santé et de bien-être», a indiqué l'organisation.