Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.

100 tonnes de verres de moins à enfouir par année pour Gurit

Claude Plante
Claude Plante
La Tribune
Article réservé aux abonnés
Grâce à une révision de certains de ses procédés et à la recherche de débouchés pour le verre qu’elle rejette, la compagnie Gurit de Magog détournera de l’enfouissement 100 tonnes de cette matière annuellement.

Gurit Amériques Inc. est spécialisée dans le développement et la fabrication de mousses structurales commercialement nommées Corecell. Elles sont utilisées principalement dans la construction de bateaux et de pales d’éoliennes.

Lors de la fabrication de ces produits, elle utilise des moules en verre. Ceux-ci se brisent parfois durant le procédé, ce qui crée des rebuts qui étaient, jusqu’à récemment, envoyés à l’enfouissement.  

Afin d’en arriver à diminuer cette quantité de rebuts, l’entreprise a revu ses procédés de fabrication. Elle a ainsi réduit de 40 tonnes par année sa consommation de verre trempé utilisé dans la fabrication de ses moules, en améliorant les maintenances préventives sur les équipements critiques, en uniformisant l’application de l’agent démoulant sur le verre et en offrant une meilleure formation à ses employés de production.

Gurit Amériques Inc. s’est ensuite tournée vers la MRC de Memphrémagog qui, dans le cadre du projet Synergie Estrie, l’a accompagnée pour trouver un débouché aux 60 tonnes annuelles de verre trempé rejetées lors de ses procédés de fabrication. C’est ainsi qu’un recycleur spécialisé, le Groupe Bellemare, s’est intéressé à ce matériau, qui sera recyclé afin d’en faire de l’abrasif pour le sablage et d’être utilisé dans les systèmes de filtration de l’eau pour les piscines, mentionne-t-on dans un communiqué de presse. 

Gurit utilise utilise des moules en verre pour la fabrication de ses produits de mousses structurales.

« L’engagement en faveur du développement durable fait partie de la mission de Gurit », affirme Kellen de Souza, directrice en développement de produits chez Gurit Amériques Inc. 

« Nous cherchons constamment à améliorer nos pratiques en gestion de l’environnement. Présentement, à Magog, nous déployons beaucoup d’effort pour réduire la génération de déchets à la source, et dans les secteurs où cela n’est pas encore réalisé, le projet Synergie Estrie s’avère un atout précieux pour nous aider à trouver une solution plus responsable et durable. » 

La direction de l’usine de Magog a entrepris une démarche de révision de l’ensemble de ses pratiques de gestion des matières résiduelles avec la firme ADDERE Service-conseil. Cette démarche a été proposée par la MRC et soutenue financièrement par le Fonds Écoleader, poursuit-on. Elle espère ainsi encore réduire la quantité de déchets qu’elle envoie à l’enfouissement. 

« Gurit Amériques Inc. est un très bel exemple d’application des stratégies d’économie circulaire », mentionne Léontine du Reau, coordonnatrice en économie circulaire à la MRC de Memphrémagog. 

« Sa grande implication pour réduire à la source sa consommation de verre porte ses fruits, puisque cette réduction représente l’équivalent de 41 tonnes de CO2 évitées. Nous saluons également les nombreuses démarches qu’elle a entreprises afin d’améliorer globalement ses impacts environnementaux. »