Le directeur général par intérim, Mario Bouchard, a annoncé le 20 juin dernier à la ministre de la Sécurité publique, Geneviève Guilbault, qu’il souhaitait prendre sa retraite après 31 ans de service au sein du corps policier.

Le directeur général par intérim de la SQ, Mario Bouchard, prend sa retraite

MONTRÉAL — La Sûreté du Québec devra à nouveau se trouver un grand patron.

Le directeur général par intérim, Mario Bouchard, a annoncé le 20 juin dernier à la ministre de la Sécurité publique, Geneviève Guilbault, qu’il souhaitait prendre sa retraite après 31 ans de service au sein du corps policier.

Cette retraite sera effective à compter du 16 décembre prochain.

L’information a été rendue publique jeudi, après que certains médias eurent dit avoir appris que M. Bouchard démissionnait.

M. Bouchard avait été appelé à assumer les fonctions de Martin Prud’homme en pleine tourmente au sein du corps policier.

Martin Prud’homme avait été suspendu de ses fonctions en mars dernier après que la ministre Guilbault eut été informée qu’il faisait l’objet d’allégations d’infractions criminelles en marge de l’enquête du Bureau des enquêtes indépendantes sur des fuites survenues à l’Unité permanente anticorruption (UPAC).

Martin Prud’homme ne fait toutefois l’objet d’aucune accusation que ce soit et devrait réintégrer ses fonctions s’il est blanchi.

M. Prud’homme avait lui-même agi comme directeur général par intérim du Service de police de la Ville de Montréal à la suite de la suspension de Philippe Pichet. On lui avait confié en décembre 2017 le mandat de se pencher sur la gestion du corps policier montréalais et il avait quitté un peu plus d’un an plus tard, après avoir remis son rapport, pour retourner à la SQ.