Le coin des rues Dalhousie et du quai Saint-André vers 1907
Le coin des rues Dalhousie et du quai Saint-André vers 1907

Le coin des rues Dalhousie et du quai Saint-André vers 1907

Le coin des rues Dalhousie et du quai Saint-André, vers 1907. Quelques décennies plus tôt, l’arrivée du chemin de fer sur la rive nord du fleuve a donné une seconde vie au quartier du port.

Au premier plan, on aperçoit l’imposant édifice de la Whitehead & Turner Wholesale Grocers, dont les publicités vantent les produits en provenance de la Méditerranée et des colonies des Indes occidentales, notamment le thé. L’Empire britannique se trouve alors à son apogée.

À l’horizon, sur le cap Diamant, on reconnaît la silhouette du Séminaire de Québec et celle d’un Château Frontenac miniature. La grande tour centrale du Château n’apparaîtra pas avant 1924. 

Aujourd’hui, une station-service remplace les importateurs de thé. Et le théâtre Ex Machina de Robert Lepage a sauvé la façade d’une ancienne caserne de pompier, sur la rue Dalhousie.

Le coin des rues Dalhousie et du quai Saint-André en 2020