Le train Obie et Max le mécanicien

Le CN réalise les voeux des enfants... avant celui de Labeaume

Est-ce un message au maire Régis Labeaume à l'approche des Fêtes? Chose certaine le slogan de Noël du CN «Parfois les voeux se réalisent» prend une tournure à la fois ironique et amusante à l'heure où la Ville de Québec multiplie les pressions pour que l'entreprise peinture le pont de Québec.
«On va partager ça cette campagne-là!» a lancé le maire de Québec dans un éclat de rire lorsque Le Soleil l'a mis au courant de la section «Les enfants du CN» sur le site Internet de l'entreprise ferroviaire.
Le CN y présente une vidéo dans laquelle le train Obie et sa mascotte Max le mécanicien rendent visite à des enfants du Canada et des États-Unis qui ont fait des voeux. L'équipe du CN va à leur rencontre avec des dons sous forme de cadeaux ou d'immenses chèques permettant de réaliser leur souhait, allant de l'achat d'équipement sportif pour les plus défavorisés jusqu'à une balade en mini-locomotive.
Le rêve du maire et de plusieurs élus de la région est de voir le CN peinturer le pont de Québec.
M. Labeaume a d'ailleurs dit mardi avoir donné son feu vert pour la récente action de mobilisation en lice, écrire aux actionnaires du CN dont la Caisse de dépôt et placement du Québec, la Banque de Montréal, de TD, CIBC.
«Je viens d'approuver la lettre, les envois vont partir», a dit M. Labeaume.
Le mois dernier, il avait aussi cosigné une lettre Gilles Lehouillier adressée au milliardaire Bill Gates, important actionnaire de la compagnie.
Depuis, les gestes pour inciter le CN a peindre le pont de Québec se sont multipliés, allant du port d'un t-shirt «Paint your bridge, Bill», jusqu'à la promesse des trois ordres de gouvernement d'injecter 100 millions$ dans la peinture du pont si le CN double la mise. Ce que l'entreprise refuse.
>> Pour voir la vidéo