Le CHSLD privé non conventionné de Saint-Augustin-de-Desmaures, Jardins du Haut Saint-Laurent, connaît un autre bond de cas samedi.
Le CHSLD privé non conventionné de Saint-Augustin-de-Desmaures, Jardins du Haut Saint-Laurent, connaît un autre bond de cas samedi.

Le CHSLD Hôpital Général de Québec déplore trois autres décès

Judith Desmeules
Judith Desmeules
Le Soleil
Les centres d’hébergement pour aînés l’Hôpital Général et Jardins du Haut Saint-Laurent connaissent une autre dure journée. Dans les dernières 24 heures, trois nouveaux décès et 20 nouveaux cas positifs ont été enregistrés entre leurs murs. 

Le bilan des décès au CHSLD Hôpital Général s’élève maintenant à 12 depuis le début de l’éclosion, avec trois nouveaux décès samedi. Jusqu’à 74 usagers (+8) et 42 employés sont infectés. 

Le CHSLD privé non conventionné de Saint-Augustin-de-Desmaures, Jardins du Haut Saint-Laurent, connaît un autre bond de cas, 36 usagers (+5) et 43 employés (+7) sont maintenant infectés.

«Quand la COVID-19 entre quelque part, c’est difficile d’empêcher sa contagion compte tenu du niveau de soins donné aux patients. On applique les mesures les plus rigoureuses, mais il arrive que la vague décolle et qu’elle continue de se propager. Éventuellement, les mesures portent fruit et la vague cesse d’enfler, comme c’est le cas du Jeffery Hale. On espère que c’est ce qui va se produire à l’Hôpital Général et aux Jardins du Haut Saint-Laurent. On essaie de contenir la vague le plus possible», indique un porte-parole du CIUSSS, Mathieu Boivin, en entrevue avec Le Soleil. 

Malgré les chiffres qui ne cessent d’augmenter, M. Boivin assure que «le signal n’est pas plus alarmant qu’ailleurs». 

Les renforts sont déjà sur place, des employés du CIUSSS et des équipes «SWAT» dédiées aux zones chaudes. 

LIRE AUSSI : Une équipe «SWAT» pour les zones chaudes

«Plus l’endroit est gros, plus il y a de chances que le virus se propage. L'idéal est que le virus n'entre jamais», ajoute Mathieu Boivin.

Bilan pour la Capitale-Nationale

Dans la région de Québec, un total de 31 nouveaux cas et quatre autres décès ont été annoncés samedi. Jusqu’à 1563 personnes sont infectées et 107 décès sont survenus depuis le début de la pandémie. Par ailleurs, 859 personnes sont considérées comme guéries. Sur le territoire, 25 personnes sont hospitalisées, deux d’entre elles se trouvent aux soins intensifs. 

Le quatrième décès de samedi est survenu au CHSLD Le Faubourg, son deuxième depuis le début de l’éclosion. L’endroit semblait avoir évité le pire, avec seulement un décès à sa feuille de route depuis quelques semaines. Cependant, quatre nouveaux cas ont aussi été enregistrés samedi, jusqu’à 21 usagers et 14 employés sont maintenant infectés. 

La situation demeure stable dans les 10 autres lieux d’éclosion de la région : Hôpital Jeffery Hale (213 cas et 40 décès), CHSLD Paul-Triquet (75 cas et 15 décès), Manoir de Courville (49 cas et 6 décès), Les Jardins d’Évangéline (133 cas et 11 décès), CHSLD Saint-Jean-Eudes (22 cas et 4 décès), Manoir et Cours de l’Atrium (57 cas et 7 décès), Havre du Trait-Carré (33 cas et 1 décès), CHSLD Yvonne-Sylvain (2 cas et 1 décès), CHSLD Notre-Dame-de-Lourdes (9 cas), Clairière du Boisé (14 cas).

Vendredi, quatre cas isolés de COVID-19 ont été recensés chez des élèves ou membres du personnel d’écoles primaires de la région. «Il n’y a pas eu de contagion, les cas ont été retirés immédiatement que ce soit un enseignant ou un élève», précise Mathieu Boivin. 

Bilan des cas par secteur, 30 mai 2020

Chaudière-Appalaches

La région enregistre un seul nouveau cas de COVID-19 sur son territoire. Le nombre de cas confirmés s’élève à 494, cinq personnes sont hospitalisées et deux d’entre elles se trouvent aux soins intensifs. Le CISSS de Chaudière-Appalaches compte par ailleurs 437 personnes rétablies et huit décès depuis le début de la crise sanitaire. 

Toujours aucun nouveau cas confirmé au Manoir Liverpool, résidence privée pour aînés. Le lieu d’éclosion dénombre actuellement deux cas actifs de COVID-19 chez ses résidents, 30 d’entre eux avaient contracté le virus. Chez les travailleurs de la santé, il y a 14 cas confirmés.

Bilan des cas par secteur, 30 mai 2020