Le centre récréatif Saint-Roch accueillera 100 000 documents et 70 postes informatiques.

Le centre récréatif Saint-Roch servira de bibliothèque

La majorité des services de la bibliothèque Gabrielle-Roy déménageront au centre récréatif Saint-Roch au printemps 2019, le temps d’exécuter les travaux de 42 millions $ sur l’édifice de la rue Saint-Joseph.

La bibliothèque de proximité sera déployée dans le bâtiment, situé au 230, rue du Pont, à l’angle de la rue Prince-Édouard, pour une période de 18 mois à compter du printemps 2019, a laissé savoir la Ville de Québec jeudi par voie de communiqué.

Selon la Ville, c’est un choix judicieux, tenant compte de l’emplacement et de la taille du centre. «Il sera possible d’y loger en un seul endroit la majorité des services normalement offerts à la bibliothèque Gabrielle-Roy, dont 100 000 documents et 70 postes informatiques [sur 92 actuellement]. De plus, le centre est situé à même le quartier Saint-Roch, facilitant ainsi cette période transitoire nécessaire», indique-t-on.

La bibliothèque accueille sous son toit 240 000 documents. Les 140 000 autres qui ne pourront être transférés au centre récréatif seront disponibles à travers le réseau de bibliothèques de la Ville. Les services administratifs seront aussi relocalisés dans des locaux vacants d’autres bibliothèques. 

«Durant la réalisation de ce projet d’envergure, il est primordial pour la Ville de Québec que les citoyens continuent de bénéficier des principaux services de leur bibliothèque, et ce, à même le quartier Saint-Roch», a précisé la conseillère Alicia Despins, membre du comité exécutif, responsable de la culture, de la technoculture et des grands événements culturels. 

Pendant cette période transitoire, la Ville bonifiera les heures d’ouverture des bibliothèques situées à proximité.

Le déménagement n’aura aucun impact sur la mission du centre récréatif dont les activités doivent être transférées dans le futur YMCA, actuellement en construction sur le site de l’ancien Cinéma Charest. Le transfert se fera avant le déménagement des documents. Comme prévu, le centre récréatif sera démoli une fois que son mandat de bibliothèque temporaire aura été rempli.

Transformation majeure

La bibliothèque Gabrielle-Roy subira une transformation majeure de 42 millions $, dont 7,4 millions $ proviennent du ministère de la Culture et des Communications.

Le concept dévoilé à l’automne mise sur la transparence avec l’omniprésence du verre permettra aux passants de voir l’animation à l’intérieur tout comme de faire entrer la Ville dans la bibliothèque, avait expliqué l’un de ses architectes.

La multiplication de sites de rassemblement intérieurs et extérieurs comme une terrasse sur le toit et une salle de spectacle de 200 places devrait faire de l’institution construite en 1983 un haut lieu de démocratisation de la culture, souhaite-t-on.