Le groupe Légitime Violence, qui décrit son rock nationaliste et violent comme «anticommuniste» et «antifasciste», avait annoncé sur sa page Facebook un «show privé top secret» qui devait avoir lieu au bar La Track de Laurier-Station, samedi soir.

Laurier-Station: le spectacle secret de Légitime Violence annulé

Un spectacle que devait donner le groupe d'extrême droite de Québec Légitime Violence au bar La Track de Laurier-Station a été annulé à quelques heures d'avis, samedi.
Le groupe Légitime Violence, qui décrit son rock nationaliste et violent comme «anticommuniste» et «antifasciste», avait annoncé, lundi, sur sa page Facebook un «show privé top secret», qui devait avoir lieu au bar La Track de Laurier-Station, samedi soir. 
En milieu d'après-midi, samedi, une employée de l'établissement a confirmé au Soleil que le spectacle avait lieu comme prévu, mais un message contraire a été publié sur la page Facebook de La Track, une heure plus tard, annonçant l'annulation du spectacle «suite à des contretemps». 
«J'ai pas à vous donner d'explications. J'ai pas autre chose à vous dire à part que c'est cancellé pis that's it», a brièvement plaidé la propriétaire du bar, Judith Raymond, lorsque contactée par Le Soleil, avant de mettre brusquement fin à la conversation. 
Légitime Violence n'en est pas à son premier spectacle annulé. La formation avait notamment été retirée de la programmation d'Envol et Macadam, en 2011. Le maire de Talencieux, en France, avait également tenté sans succès de faire annuler un concert des Québécois dans sa municipalité en juin 2015. 
Le chanteur du groupe, Raphaël Lévesque, dit Raf Stomper, a été condamné à neuf mois et demi de prison, en novembre 2015, pour du trafic de cannabis et de méthamphétamine.