L'Armée de Marie perd sa fondatrice, décédée à 93 ans

La fondatrice de l'Armée de Marie, Marie-Paule Giguère, est décédée samedi à l'âge de 93 ans.
«C'est une maman spirituelle qui nous a guidés tout le temps qui nous quitte», souligne au Soleil une employée du Centre eucharistique et marial Spiri-Maria, qui oeuvre dans l'Armée de Marie depuis une quarantaine d'années. «C'est une grosse perte, mais l'Armée de Marie va assurément continuer», assure-t-elle.
Rappelons que le mouvement de l'Armée de Marie, qui est un groupe religieux, a été exclu de l'Église catholique en avril 2007 par le cardinal Marc Ouellet, et ses membres ont été excommuniés. Le groupe a été fondé en 1971 à Lac-Etchemin.
Quant au nombre de disciples qui forme l'Armée de Marie à travers le monde, c'est difficile à chiffrer, affirme soeur Chantal Buyse, membre depuis 1982. «Nous avons des gens de partout, au Canada, aux États-Unis, en France, en Belgique, en Italie. [...] Il n'y a pas d'inscription. C'est liberté totale, les portes sont ouvertes pour entrer et sortir.»
Une première messe aura lieu lundi à 11h pour les membres de l'Armée de Marie (vêtus de blanc). Demain, la famille recevra les condoléances au sous-sol de Spiri-Maria (626, route du Sanctuaire, Lac-Etchemin) de 10h à 12h45 suivi de la deuxième messe de funérailles pour la famille et les amis à 13h.