Le Soleil
On peut penser que rompre une relation abusive mettra fin à la violence, mais des études démontrent que ce n’est pas le cas.
On peut penser que rompre une relation abusive mettra fin à la violence, mais des études démontrent que ce n’est pas le cas.

L’annonce de la rupture au conjoint violent est le moment le plus dangereux

Paola Loriggio
La Presse Canadienne
TORONTO — Le cas d’une femme ontarienne assassinée par son mari quelques jours après avoir demandé le divorce démontre que les victimes de violence conjugale sont encore plus menacées lorsqu’elles tentent de quitter leur agresseur, selon des experts.