Député libéral dans la circonscription de Laporte, André Bourbeau a été élu cinq fois entre 1981 et 1994.

L'ancien ministre libéral André Bourbeau s'éteint à l'âge de 81 ans

L'ex-ministre libéral André Bourbeau s'est éteint dimanche matin à l'âge de 81 ans, a annoncé son fils Éric sur sa page Facebook.

Divers médias ont aussi repris la nouvelle.

Éric Bourbeau écrit que son père a quitté les siens «dans son sommeil, en paix, et entouré de ses proches». L'ancien politicien avait été diagnostiqué d'un cancer, il y a 20 ans, a mentionné le fils.

S'il a fait très brièvement état de la «belle» carrière dans les affaires et en politique de son père, tant sur la scène provinciale que municipale, M. Bourbeau a préféré parler de la contribution de son père dans le domaine des arts.

Jeunesses Musicales

Selon Éric Bourbeau, André Bourbeau «a grandement contribué au développement du mouvement des Jeunesses Musicales Canada et a lancé le Concours Musical International de Montréal [CMIM], maintenant un des plus prestigieux au monde».

D'ailleurs, depuis le 19 février dernier, la Maison des JMC, sise sur l'Avenue du Mont-Royal, à Montréal, porte le nom de Maison André-Bourbeau des Jeunesses Musicales Canada, en l'honneur, indique l'organisme sur son site Internet, de «ce mélomane philanthrope qui a su donner une impulsion formidable aux JMC au cours de sa présidence de leur fondation».

De son côté, le CMIM a fait état de «son immense peine», sur son compte Twitter.

La biographie d'André Bourbeau sur le site de l'Assemblée nationale indique qu'il est né à Verdun en 1936. Il a exercé la profession de notaire de 1960 à 1981.

André Bourbeau a été conseiller municipal à Saint-Lambert de 1970 à 1978 avant de devenir maire de cette ville en 1981.

La scène politique provinciale l'attire. En 1981, il est élu député libéral dans la circonscription de Laporte, sur la Rive-Sud. Il sera réélu par de confortables majorités en 1985, en 1989, en 1994 et en 1998.

Robert Bourassa le nomme ministre des Affaires municipales, poste qu'il occupe de 1985 à 1988. Il sera ensuite ministre de la Main-d'oeuvre et de la Sécurité du revenu du 23 juin 1988 au 12 janvier 1994. Il devient de ministre des Finances de janvier à septembre 1994.

Sa biographie rappelle aussi qu'il a été «président du conseil d'administration de la fondation Jeunesses Musicales du Canada à compter de 1997» et président de la Fondation Wilfrid Pelletier de 1998 à 2003.

Après son départ de la vie politique, il devient président du conseil d'administration d'Hydro-Québec de 2003 à 2006.

Il était aussi le frère de l'ancienne ministre conservatrice Monique Landry.