Le Soleil
Le président de l'AFPC, Chris Aylward, a déclaré que le syndicat n'accepterait pas «un règlement qui ne compenserait pas de manière adéquate le terrible fardeau que Phénix a eu sur la vie des travailleurs et celle de leurs familles».
Le président de l'AFPC, Chris Aylward, a déclaré que le syndicat n'accepterait pas «un règlement qui ne compenserait pas de manière adéquate le terrible fardeau que Phénix a eu sur la vie des travailleurs et celle de leurs familles».

L'AFPC se prépare à une éventuelle grève postélectorale

Terry Pedwell
La Presse Canadienne
OTTAWA — Le plus grand syndicat du secteur public au pays dit se préparer à une éventuelle grève postélectorale, accusant le gouvernement de tourner le dos aux négociations d'une convention collective touchant plus de 70 000 fonctionnaires fédéraux.