Le comité exécutif de la Ville de Québec a voté une résolution mercredi matin pour retarder l’échéance du prochain versement de taxes, a annoncé mercredi le maire de Québec, Régis Labeaume, lors d’un point de presse devenu quotidien sur l’état de situation de la COVID-19.

La Ville de Québec reporte le paiement des taxes

La Ville de Québec reporte au 4 août le prochain versement de taxes initialement prévu le 4 mai. Une manière de diminuer le «stress financier» engendré par la COVID-19

Le comité exécutif de la Ville de Québec a voté une résolution mercredi matin pour retarder l’échéance du prochain versement de taxes, a annoncé mercredi le maire de Québec, Régis Labeaume, lors d’un point de presse devenu quotidien sur l’état de situation de la COVID-19.

«C’est une mesure très exceptionnelle pour permettre aux gens de respirer financièrement et de diminuer le stress financier», a-t-il lancé. 

Ainsi le paiement du 4 mai est reporté au 4 août. Celui du 3 juillet sera dû le 3 septembre et l’ultime paiement devra être versé le 3 novembre.

«De jour en jour, il y a beaucoup de monde qui va perdre leur emploi et qui va faire moins d’heures. Au total, le revenu familial va être touché. On se dit que si on reporte les paiements, on va laisser des liquidités dans le système et diminuer le stress. Entre le 3 mars et le 4 août, ça va faire cinq, six mois sans payer de taxes à la Ville. Quand les gens commencent à penser à leur hypothèque, à leurs paiements, on leur dit : “Regarde, on va te donner un break”», explique davantage le maire. 

M. Labeaume estime qu’il y aura donc un demi-milliard de dollars en liquidités en circulation au plus fort de la mesure en juillet. Une somme qui servira à la consommation plutôt que d’être dans les coffres de la Ville. 

La Ville devra emprunter pour mettre cette mesure d’aide en application. Elle devrait coûter entre 4 et 5 millions $ en taux d’intérêts qui sont «heureusement» bas, souligne M. Labeaume. 

La mesure s’applique aux 163 487 propriétaires d’immeubles résidentiels et aux 5400 autres propriétaires d’immeubles commerciaux et industriels.

La même logique s’applique aux versements des quotes-parts des villes de Saint-Augustin-de-Desmaures et de L’Ancienne-Lorette. La première a déjà annoncé un report. La seconde songe à faire de même.

Lévis également

Toujours mercredi, le maire de Lévis annonçait des mesures pour aider les citoyens et les entreprises. La Ville décide donc de suspendre jusqu’au 31 mai le taux d’intérêt sur les retards de paiement. 

Pour les entreprises, Gilles Lehouillier souhaite accélérer le paiement des fournisseurs et favoriser l’achat local pour les commandes de 100 000 $ et moins. 

Aussi, il instaure un moratoire de trois mois sur le capital et les intérêts sur le remboursement des prêts consentis par Développement économique Lévis pour les entreprises souhaitant s’y prévaloir.

+

QUÉBEC FERME SES COMPTOIRS DE SERVICES

La Ville de Québec ferme tous les comptoirs de services aux citoyens à l’exception de ceux dans les postes de police. 

«On avait quatre fois moins de citoyens qui venaient nous voir. Les gens ne sortent plus», explique Chantale Giguère, directrice générale adjointe à la Ville. 

À compter de maintenant, les comptoirs de l’interaction citoyenne, des greffes et des archives, de la gestion du territoire, des permis, de l’évaluation et de l’arpentage sont fermés aux citoyens. Toute demande devra se faire en ligne ou en composant le 3-1-1. «On continue à offrir ces services, mais différemment», insiste Mme Giguère.