<em>Le Soleil</em> a brièvement parlé à l'animateur Jeff Fillion, qui a refusé de commenter la décision de la Ville.
<em>Le Soleil</em> a brièvement parlé à l'animateur Jeff Fillion, qui a refusé de commenter la décision de la Ville.

La Ville de Québec cesse ses pubs à CHOI Radio X

Marc Allard
Marc Allard
Le Soleil
La Ville de Québec cesse ses publicités sur les ondes de CHOI Radio X, estimant que la station représente un «danger pour la santé publique» en faisant la promotion de l’opposition aux mesures sanitaires.

Le maire de Québec, Régis Labeaume, en a fait l'annonce sur sa page Facebook, lundi. Le communiqué relayé par le maire précise que la Ville n'investira plus en placements publicitaires sur les ondes de la station.

La Ville «estime que le comportement des propriétaires de cette station de radio constitue un danger pour la santé publique et le bien-être des citoyens de Québec, car CHOI fait la promotion de l’opposition aux mesures sanitaires durant cette période de grave pandémie».

Lundi matin, il n'a pas été possible de parler au directeur général de CHOI, Philippe Lefebvre. Le Soleil a brièvement parlé à l'animateur Jeff Fillion, qui a refusé de commenter la décision de la Ville.

CHOI ouvre régulièrement son micro à des intervenants qui remettent en doute les décisions du gouvernement et de la santé publique reliées à la COVID-19. 

Jean Fillion a notamment reçu plusieurs fois en entrevue Alexis Cossette-Trudel, un anti-masque qui estime que le port obligatoire du couvre-visage est un «coup d’État contre le peuple». L'animateur Dominic Maurais compte parmi ses collaborateurs réguliers l'ex-syndicaliste Ken Pereira, anti-masque et adepte de théories du complot.  

La station estime qu'elle défend la libre-circulation des idées. Ce n'est pas l'avis de la Ville. «Sous le couvert de l’idée de la liberté d’opinion, cette organisation valorise les idées s’opposant aux mesures sanitaires», dénonce-t-elle.

Cellule de crise

Alors que Québec pourrait basculer en zone rouge, la Ville précise qu'elle a réactivé sa cellule de gestion de crise pour la pandémie, qui était restée en vigie depuis juillet.

«Pour cette raison, la Ville de Québec ne peut absolument pas endosser, par sa participation publicitaire et financière, le comportement des propriétaires de CHOI. Ce comportement est de nature à augmenter le niveau de contamination actuel qui a un impact majeur sur la santé publique et sur l'économie locale», estime la Ville.

Pub du gouvernement refusée

La semaine dernière, CHOI Radio X a refusé de diffuser une pub du gouvernement du Québec qui s'adresse aux complotistes. Devant la réticence de la station, le gouvernement a décidé de ne pas aller plus loin avec sa campagne publicitaire prévue sur les ondes du 98,1.

Le directeur général de CHOI, Philippe Lefebvre, avait justifié le refus de la pub en expliquant que «cette offensive trace un lien direct entre CHOI Radio X et les complotistes, ce que nous ne pouvons accepter sous aucun prétexte».

La direction jugeait que les trois messages «présentent un profil caricatural de son auditoire. Par conséquent, en guise de respect pour lui, la station s’abstiendra de les mettre en ondes».

Lundi matin, le député solidaire de Jean-Lesage, Sol Zanetti, a salué la décision de la Ville de Québec de cesser d'annoncer à CHOI Radio X. 

« Il s’agit d’une décision très responsable de la part de Régis Labeaume, a fait savoir M. Zannetti par communiqué. L'argent des contribuables ne devrait jamais financer des entreprises qui font obstruction à la santé publique, encore moins en temps de pandémie». 

Sol Zanetti invite maintenant le gouvernement du Québec à suivre l'exemple de la Ville de Québec et à retirer toutes ses publicités des ondes de CHOI Radio.