«La priorité, ce n’est plus Charest, c’est Chaudière», a annoncé Régis Labeaume durant un point de presse lundi.
«La priorité, ce n’est plus Charest, c’est Chaudière», a annoncé Régis Labeaume durant un point de presse lundi.

La transformation de Charest Ouest laissée de côté

N’ayant pas senti «d’appétit» pour la transformation immobilière résidentielle des rives du boulevard Charest Ouest, entre le quartier Saint-Sauveur et l’autoroute Robert-Bourassa, la Ville de Québec écarte le projet d’envergure de sa liste des priorités.

Il y a déjà plusieurs années, le maire de Québec Régis Labeaume jugeait que l’arrivée du réseau structurant de transport en commun dans le secteur commercial pourrait servir de bougie d’allumage à cette mutation vers un milieu de vie dynamique. Des consultations publiques avaient d’ailleurs été organisées l’an dernier afin de peaufiner la vision d’aménagement du secteur Charest Ouest; la version finale devait être publiée ce printemps.

Oubliez ça! «La priorité, ce n’est plus Charest, c’est Chaudière», a annoncé M. Labeaume durant un point de presse lundi. Il sera plus aisé de faire pousser un nouveau quartier dans les alentours déserts du IKEA et du Décathlon, juge-t-il. D’autant plus qu’il ne faudra pas y forcer le déménagement d’entreprises établies. «Le développement le plus payant le plus rapidement, c’est dans le secteur Chaudière.»

La conseillère municipale responsable de l’urbanisme, Marie-Josée Savard, ajoute que les consultations publiques n’ont pas permis d’observer une grande motivation à faire pousser des logements le long de Charest Ouest. «Il n’y a pas beaucoup d’appétit pour le résidentiel.» Ce qui n’exclura toutefois pas des interventions plus ciblées dans le parc industriel Saint-Malo.

Régis Labeaume ajoute que les besoins en habitations seront, pour l’instant, comblés ailleurs dans la capitale. Entre autres : les terrains des écoquartiers de la Pointe-aux-Lièvres et d’Estimauville sont populaires puis un grand chantier est attendu sur le site du centre commercial Fleur de lys.

Voici comment la mairie présente toujours sa «vision» pour Charest Ouest sur le Web : «La Ville tient à profiter de la mise en place du réseau structurant de transport en commun afin de doter le secteur Charest Ouest d’une vision d’aménagement. Elle souhaite favoriser la création d’une entrée de ville urbaine, moderne et dynamique, en soutenant le développement des grands terrains vacants ou sous-utilisés. Elle désire aussi se pencher sur les activités industrielles du secteur qui sont appelées à se transformer.»

Vision d’aménagement du secteur Charest Ouest 

Vision d’aménagement du secteur Chaudière