Guylaine Filion et son cheval Merlin offrent de la thérapie et du coaching pour le développement personnel et professionnel.

La thérapie par les chevaux

Une nouvelle petite entreprise d’équithérapie et d’équicoaching nichée à L’Ange-Gardien en Outaouais profite déjà à des femmes victimes de violence conjugale qui cherchent à rebâtir leur confiance et leur estime de soi.

Guylaine Filion, une infirmière à la retraite, a choisi de lier sa passion des chevaux et des relations d’aide en créant, Guylaine Filion Coach. Elle possède cinq chevaux de thérapie dans son écurie.

« Les objectifs sont d’aider les gens à gagner confiance en eux et à nourrir l’affirmation de soi », a résumé Mme Filion lors du passage du Droit sur sa terre, samedi.

Le cheval est un outil exceptionnel pour le développement personnel et professionnel, avance la cavalière. Les séances ne se font pas à dos de cheval, mais dans le manège aux côtés de ces bêtes élégantes.

« Si on arrive à avoir le contrôle, être capable d’avoir la collaboration et la confiance de cet animal, on peut lui faire faire ce qu’on veut. Mais pour ça, il faut soi-même développer sa confiance en soi », a expliqué la Mme Filion, tenant à préciser que « le cheval est le reflet de nos propres émotions ».

« Cette collaboration avec le cheval s’applique partout, dans nos vies, dans notre travail », a-t-elle ajouté.

La thérapie chevaline procure un sentiment de valorisation personnelle et améliore la concentration en étant dans le moment présent, souligne Mme Filion en guise de bienfaits.

Des ateliers avec les clientes de la maison d’hébergement pour Elles des Deux Vallées ont commencé ce printemps.

Véronique Pierry, représentante de la maison, a indiqué que le rapprochement entre l’organisme et Guylaine a eu lieu il y a environ un an.

« Nous étions immédiatement intéressés dans le projet parce que l’estime de soi, la reprise de pouvoir et la confiance en soi sont, en violence conjugale, ce qui est détruit en premier », a expliqué Mme Pierry.

Les résultats positifs se font déjà sentir après quatre sessions de thérapie, a précisé Mme Pierry, notant du même souffle que contrôler un animal gros comme un cheval est bien différent d’un petit chien.

« Ce sont des femmes qui étaient très craintives, et deux d’entre elles avaient extrêmement peur des chevaux. Il a fallu qu’elles franchissent cette barrière. C’est sûr que c’est très bénéfique pour elles », a observé Mme Pierry.

Le cheval est l’animal le plus connecté aux émotions des êtres humains, affirme Guylaine Filion.

« Si une personne est nerveuse, le cheval le sent, et il ne l’approchera pas immédiatement, a-t-elle signalé. Il se dit : “quand tu vas te calmer et que tu vas relaxer, je vais m’approcher de toi”. »

Atelier de leadership
Mme Filion et ses chevaux offrent aussi des ateliers de team building permettant d’augmenter la productivité d’une entreprise. Pour que le cheval exécute un parcours, les participants devront obtenir sa collaboration et sa confiance.

« En équipe, les gens doivent établir des stratégies et faire suivre un parcours au cheval. Ça appelle beaucoup à la collaboration et au travail d’équipe pour en arriver à faire le parcours », a expliqué Mme Filion.

« S’il y a une meilleure collaboration entre les membres de l’équipe, qu’on est capable de se parler, de se respecter, c’est sûr que ça a un impact sur la productivité. Plus la collaboration est meilleure au sein de l’équipe, plus c’est agréable de travailler dans cette équipe », a-t-elle poursuivi.

L'adresse internet de l'entreprise de Guylaine Filion est la suivante : www.guylainecoach.com