Peggy’s Cove, en Nouvelle-Écosse, mercredi
Peggy’s Cove, en Nouvelle-Écosse, mercredi

La tempête Teddy frappe la Nouvelle-Écosse

La Presse Canadienne
HALIFAX - L’oeil de la tempête post-tropicale Teddy a touché terre dans l’est de la Nouvelle-Écosse mercredi matin, amenant avec elle des vents violents et de fortes pluies, mais sans causer les dommages considérables subis par le passage de Dorian l’an dernier.

Bob Robichaud, météorologue au Centre canadien de prévision des ouragans à Halifax, a déclaré mercredi midi que la tempête, un peu dispersée, avait touché terre vers 10 h près de Sheet Harbour, à environ 115 km à l’est de Halifax, puis a lentement progressé au-dessus de la région.

Sur l’île Hart, au nord-est de Canso, des rafales de 107 km/h ont été enregistrées à 10 h. Une heure et demie plus tard, le coeur de la tempête était juste au nord de Port Hood, sur la côte sud-ouest du Cap-Breton, avec des vents soutenus atteignant 100 km/h, a indiqué le centre dans un communiqué.

Des pannes d’électricité ont été signalées dans toute la province. Vers midi mercredi, environ 18 000 clients de Nova Scotia Power étaient privés de courant, de l’ouest de la province jusqu’au Cap-Breton, où près de 12 000 abonnés étaient touchés.

Malgré les déplacements erratiques de Teddy, les ports abrités le long de la côte est semblaient résister à la tempête post-tropicale. Dans le port d’East Chezzetcook, à environ 40 km à l’est de Halifax, les bateaux de pêche ont pu affronter les vagues. Plus à l’est, à Guysborough, la conseillère municipale Sheila Pelly a confirmé que Teddy n’était pas aussi grave que Dorian.

La tempête post-tropicale Dorian avait causé des dommages considérables dans la région l’an dernier et privé d’électricité 500 000 personnes dans toute la province.

Les écoles sont fermées mercredi sur le littoral, le transport en commun a été suspendu jusqu’à midi, plusieurs vols ont été annulés, mais aucun dégât majeur n’a été signalé, mis à part quelques lignes de courant et arbres endommagés. Les autorités municipales de Halifax avaient prévenu les résidents de Sambro, de Peggy’s Cove et d’autres secteurs à haut risque le long du littoral d’être prêts à évacuer rapidement.

Des milliers de résidences et d’entreprises en Nouvelle-Écosse avaient perdu l’électricité dès mardi soir, alors que Teddy s’approchait de la côte en tant qu’ouragan de catégorie 2, avant de se transformer en tempête post-tropicale pendant la nuit. Des localités du centre et du nord de la Nouvelle-Écosse ont reçu entre 50 et 100 mm de pluie, comme prévu.

Des secteurs de l’Île-du-Prince-Édouard devaient recevoir 50 mm de pluie, alors que la vitesse des vents diminuait considérablement.

Dans le sud-ouest de l’île de Terre-Neuve, les résidents ont été avertis de se préparer à une éventuelle onde de tempête, mais les vents et la pluie ne devraient pas constituer une grande menace, prévoit-on. Marine Atlantique, la société d’État qui exploite le service de traversier reliant la Nouvelle-Écosse à Terre-Neuve, avait annulé mercredi toutes les traversées.