Une statue du premier premier ministre du Canada a été déboulonnée à l’extérieur de l’hôtel de Ville de Victoria, quelques jours après une décision du conseil municipal de l’enlever de son emplacement.

La statue de John A. MacDonald est enlevée à l’hôtel de ville de Victoria

VICTORIA — Une statue du premier premier ministre du Canada a été déboulonnée à l’extérieur de l’hôtel de Ville de Victoria, quelques jours après une décision du conseil municipal de l’enlever de son emplacement.

La municipalité avait entrepris un débat sur la question de la statue de John A. MacDonald. Sept des huit élus du conseil ont voté jeudi pour son retrait. Pour eux, il s’agit d’un geste de réconciliation avec les Premières Nations de Songhees et d’Esquimalt.

Le chef de la nation songhee Ron Sam avait écrit une lettre à la mairesse de Victoria, Lisa Helps, lui disant que le retrait de la statue représenterait une importante étape vers le chemin de la réconciliation.

Selon le procès-verbal de la réunion du conseil municipal, la statue sera remisée dans un entrepôt jusqu’à ce que les élus décident de son sort. Ils ont dit que l’objectif n’était pas «d’effacer l’Histoire».

Partisans et opposants étaient présents dans la salle du conseil, certains brandissant des pancartes. Des protestataires se sont recouverts des drapeaux du Canada et de la Colombie-Britannique et ont chanté l’hymne national.

John A. MacDonald a joué un rôle important dans le système des pensionnats pour enfants autochtones. Il était aussi au pouvoir lorsque le chef de la rébellion métisse Louis Métis a été pendu, le 16 novembre 1885, à Regina.