La SQ et le SPVM s’unissent face au crime organisé

MONTRÉAL - La Sûreté du Québec et le Service de police de la Ville de Montréal ont annoncé mardi la création d’une nouvelle escouade permanente pour enquêter sur les meurtres liés au crime organisé.

Des enquêteurs de la SQ travailleront dans les bureaux du SPVM, et vice-versa, afin de faciliter le partage des informations.

«Les renseignements, c’est le nerf de la guerre», a dit le porte-parole de la SQ, Guy Lapointe, qui a aussi fait remarquer que de tels partenariats ont fait leurs preuves au Québec au fil des ans.

Son homologue du SPVM, André Durocher, a quant à lui rappelé que des meurtres liés au monde interlope ont été commis au cours des dernières semaines aussi bien à Montréal que sur la rive nord et la rive sud, notamment dans des lieux publics.

Comme de tels crimes en entraînent habituellement d’autres dans ce milieu, «on veut éviter de se retrouver comme en 1995», quand le petit Daniel Desrochers avait été fauché par une voiture piégée au plus fort de la guerre des motards, dit M. Durocher.

«On veut envoyer un message clair à ces individus-là: on va vous trouver et on va vous accuser», a prévenu M. Lapointe.

Aucun budget supplémentaire n’a été débloqué pour cette escouade, puisque les enquêteurs impliqués sont déjà rémunérés par la SQ et le SPVM.