La rue Sainte-Thérèse en 1965
La rue Sainte-Thérèse en 1965

La rue Sainte-Thérèse en 1965

La rue Sainte-Thérèse, entre les rues Saint-Sauveur et Saint-Luc, en 1965. À partir de 1957, plusieurs résidents y construisent des «monuments» de neige devant leur maison. La «Sainte-Thérèse» s’impose alors comme le cœur populaire de la fête.

On la surnomme d’ailleurs «la rue du carnaval». Au fil des ans, les fêtards ont droit à des promenades en carriole, au déjeuner western offert par le Stampede de Calgary et à une glissade poétiquement surnommée «l’Use culotte». Sans oublier la «Voûte chez Ti-Père», une buvette située au 579, la maison de Lionel Faucher, une légende locale. Plusieurs célébrités viennent y prendre un verre de caribou, notamment Pierre Elliot Trudeau, René Lévesque et la princesse Grace de Monaco. Hélas, les activités carnavalesques vont déserter la rue Sainte-Thérèse au début des années 90. Plus tard, en 2006, la rue est rebaptisée Raoul-Jobin, en l’honneur d’un célèbre ténor québécois.

La rue Sainte-Thérèse en 2020