La porte sainte de Québec ouverte à tous

Après le faste de la cérémonie d'ouverture de la porte sainte à la basilique Notre-Dame-de-Québec, dimanche soir, c'était au tour des simples citoyens d'entrer dans l'histoire et de traverser cette porte, la septième du genre dans le monde et la première en Amérique du Nord.
Les fidèles semblaient impressionnés par cette oeuvre de 1000 livres, qui est en fait une porte de réfrigérateur par-dessus laquelle on a coulé du bronze. La croix de lumière, au centre, provient d'un éclairage au DEL réfléchi.
Il est très important de passer la porte de l'extérieur vers l'intérieur, question de symbolique. «On part de notre vie ordinaire, avec nos préoccupations, pour aller à la rencontre de Dieu », souligne l'abbé Julien Guillot, directeur général des Fêtes du 350e de la cathédrale Notre-Dame-de-Québec. 
Une fois à l'intérieur, on peut s'agenouiller devant les reliques, qui sont des parcelles d'os des saints du Canada. Un vitrage sera installé dans quelques semaines pour donner plus d'intimité aux gens et leur indiquer aussi qu'une fois sortis de l'enceinte, ils ne peuvent y retourner.
On croit qu'environ 250 000 personnes franchiront la porte sainte de Québec au cours de l'année 2014. Et encore, ce chiffre est conservateur parce que les voyagistes américains se montrent déjà très intéressés à y envoyer des touristes.
L'installation de la porte sainte et son animation durant l'année coûtera 900 000$, qui provient de dons des Chevaliers de Colomb et du Groupe Dallaire.
On peut traverser la porte sainte tous les jours pendant un an, soit jusqu'au 28 décembre 2014. Après quoi, elle sera scellée et rouverte seulement quand le pape lui-même en donnera l'autorisation, ce qui devrait être dans 25 ans.