Des lecteurs avaient signalé au Soleil la présence d’un trou assez profond, de toute évidence très dangereux, sur la rue Eymard, dans le quartier Saint-Sacrement. Seulement deux cônes orange étaient en place pour avertir les automobilistes.

La population de Québec invitée à signaler les nids de poule

Les employés de la Ville de Québec circulent dans les rues toute l’année à la recherche de trous ou nids de poule à réparer. Mais ils ne voient pas tout, l’aide des citoyens devient essentielle pour les cas dangereux qui nécessitent une intervention rapide.

Des lecteurs avaient signalé au Soleil la présence d’un trou assez profond, de toute évidence très dangereux, sur la rue Eymard, dans le quartier Saint-Sacrement. Seulement deux cônes orange étaient en place pour avertir les automobilistes.

Le trou semblait même travaillé par une machine, étant donné sa forme définie. Ce qui laissait croire que les travaux de réparation avaient peut-être commencé, sans jamais être terminés.

Rejointe par Le Soleil par téléphone, la Ville de Québec a envoyé des employés sur les lieux dans la journée suivant l’appel.

«Ce n’est pas un trou qui a été fait par la Ville ni par un entrepreneur mandaté par la Ville. Les cônes qui sont placés près du trou ne sont pas les nôtres et n’ont pas été placés de façon sécuritaire. Le trou n’avait pas été signalé par les citoyens. On n’était pas au courant. On est très intrigués. Sous le trou il n’y a même pas d’infrastructure de rue. Donc ça ne peut pas être quelqu’un qui a voulu faire des travaux quelconques, on ne connaît pas l’origine, mais on l’a bouché sans se poser de questions», indique Wendy Whittom, conseillère en communications pour la Ville.

Quelques heures ont suffi pour remplir le trou. Mme Whittom a d’ailleurs confirmé la gravité des dégâts qu’il pouvait causer aux voitures.

Appeler le 3-1-1

«C’est vraiment un cas pour rappeler aux citoyens l’importance de signaler quelque chose qui leur semble dangereux. Même si ça semble des travaux faits par la Ville, il faut le signaler au 3-1-1 et on va se rendre sur les lieux pour constater, ça nous permet d’agir plus rapidement», ajoute-t-elle. Les citoyens peuvent donc signaler les nids de poule par téléphone ou par Internet, via un formulaire rapide à remplir. Dans un délai de deux jours, le formulaire sera traité par l’équipe de la Ville.

«On demande toujours la collaboration des citoyens pour nous aider à réparer le réseau routier. On a des équipes qui vont circuler tous les jours pour faire de la prévention, mais si un citoyen passe devant un trou tous les jours, c’est parce que nous ne l’avons pas vu. Les citoyens sont nos yeux dans ces cas-ci», termine Mme Whittom.