Des policiers sont l'oeuvre Police sur une propriété de la rue Mallory Crescent, à Toronto, jeudi.

La police de Toronto trouve d’autres restes humains liés à Bruce McArthur

TORONTO - La police de Toronto a trouvé d’autres restes humains sur une propriété où le présumé tueur en série Bruce McArthur avait fait des travaux d’aménagement paysager.

Des enquêteurs avaient précédemment trouvé des restes de sept hommes dans des bacs à fleurs de cette propriété du quartier de Leaside, dans «Midtown Toronto».

Le sergent enquêteur Hank Idsinga a précisé jeudi matin que les restes avaient été découverts mercredi après-midi dans un ravin longeant cette propriété. Ces restes ont été envoyés au laboratoire médico-légal pour identification. Le sergent Idsinga a souligné qu’il pourrait très bien s’agir de restes de victimes déjà identifiées.

Les fouilles avaient repris sur cette propriété mercredi, après que les unités canines y aient identifié «un certain nombre de points d’intérêt» après le dégel du printemps. Les restes découverts mercredi ont été trouvés dès le début de ces nouvelles excavations, a indiqué le sergent Idsinga.

Les chiens policiers ont également visité depuis l’hiver une centaine d’autres propriétés ayant des liens avec l’entreprise d’aménagement paysager de M. McArthur, mais «après des excavations mineures», les enquêteurs n’ont rien trouvé à ces endroits.

Il a fallu plusieurs semaines de coordination avec la Ville de Toronto avant d’amorcer les nouvelles fouilles dans ce ravin, de responsabilité municipale, notamment pour des questions environnementales. Des arbres ont dû être coupés pour faciliter l’accès de la machinerie, a expliqué le sergent Idsinga. Les nouvelles fouilles devraient durer encore une semaine, selon l’enquêteur.

Bruce McArthur, âgé de 66 ans, est accusé de meurtre au premier degré en lien avec la mort de huit hommes associés au village gai de Toronto. Actuellement détenu dans une prison de l’ouest de Toronto, le prévenu aurait tué Selim Esen, Skandaraj Navaratnam, Andrew Kinsman, Majeed Kayhan, Dean Lisowick, Soroush Mahmudi, Abdulbasir Faizi et Kirushna Kanagaratnam.

Son dossier devrait revenir devant le tribunal le 23 juillet.