«Si on est pognés pour se déplacer à un établissement 10, 12, 15 fois par soir, la fin de semaine, ce n’est pas normal, il y a de quoi qui ne marche pas», fait valoir le capitaine Martin Savoie du Service de police de la Ville de Lévis.
«Si on est pognés pour se déplacer à un établissement 10, 12, 15 fois par soir, la fin de semaine, ce n’est pas normal, il y a de quoi qui ne marche pas», fait valoir le capitaine Martin Savoie du Service de police de la Ville de Lévis.

La police de Lévis serre la vis aux bars

Marc Allard
Marc Allard
Le Soleil
Bruit, bagarres, trafic de drogue, intoxications, présence de mineurs : les bars siphonnent beaucoup de temps et d’énergie aux policiers de Lévis. Mais le capitaine Martin Savoie a pris des moyens pour juguler le problème.