La patinoire de la Place d’Youville a accueilli ses premiers visiteurs, samedi.
La patinoire de la Place d’Youville a accueilli ses premiers visiteurs, samedi.

La patinoire de Place d’Youville est ouverte! 

Émilie Pelletier
Émilie Pelletier
Le Soleil
La patinoire de la Place d’Youville a accueilli ses premiers visiteurs, samedi. En zone rouge, seuls 30 patineurs peuvent s’élancer en même temps sur la glace. Rien pour freiner la bonne humeur sur les visages des petits… comme des grands. 

Accompagnés de leurs quatre filles, Patrick et Nancy avaient choisi la patinoire extérieure du centre-ville pour passer une partie de leur après-midi en famille. Au grand bonheur de Clémence, Juliette et de leurs sœurs jumelles Léanne et Jade.  

«Ça fait bizarre, ça fait longtemps qu’on n’avait pas patiné dehors», exprime Clémence, tout sourire. 

Une belle occasion pour «faire autre chose que des marches», renchérit sa maman. 

Des petits joueurs de hockey ont eux aussi sauté sur leurs patins pour reconnecter avec leur sport. Sans bâton ni rondelle et loin de leurs coéquipiers toutefois, depuis que les ligues récréatives sont à l’arrêt dans les zones rouges, comme dans la Capitale-Nationale.        

Pour plusieurs, en effet, le son des lames qui fendent la glace était synonyme de liberté en ces temps de pandémie.  

Grâce à la patinoire de la Place d’Youville qui ouvrait ses portes pour la première fois de la saison ce samedi, ils ont été nombreux à chausser leurs patins pour profiter du beau temps et mettre de nez dehors.  

Puisqu’il est réfrigéré, ce site extérieur lance son début de saison dès la mi-novembre, beaucoup plus tôt qu’ailleurs dans la région. Il va sans dire que la journée d’ouverture affichait complet, aux dires des gardiens de sécurité en poste au moment du passage du Soleil.   

Accompagnés de leurs quatre filles, Patrick et Nancy avaient choisi la patinoire extérieure du centre-ville pour passer une partie de leur après-midi en famille. Au grand bonheur de Clémence, Juliette et de leurs sœurs jumelles Léanne et Jade.  

Réservation nécessaire

Complet, parce qu’en ces temps de pandémie, une réservation est nécessaire avant de se présenter sur place. Un maximum de 30 personnes peuvent être rassemblées en même temps sur la patinoire. 

Les réservations, disponibles sur le site Web de la Ville de Québec, prévoient une plage horaire de 60 minutes pour le patinage libre. Il est possible de s’inscrire jusqu’à quatre jours à l’avance. Pour les non-résidents, les disponibilités ne sont offertes que la veille de la période choisie.  

Une formule qui semble plaire aux visiteurs rencontrés. «Il n’y a pas trop de monde c’est parfait et je ne crois pas qu’il y ait plus de danger ici qu’au centre d’achats», constate Patrick entouré des quatre fillettes, en bordure de la glace réfrigérée.   

Il faut toutefois s’y prendre tôt, mentionne André Duchesne. Les places s’envolent rapidement, a-t-il pu constater. Ce n’était pas la première fois qu’il patinait cet automne. Pour garder la forme, André a visité quelques patinoires intérieures au cours des dernières semaines.  

«Je suis en train de découvrir tous les arénas dans la ville de Québec», a-t-il rigolé après avoir retiré ses patins.  

La patinoire de la Place d’Youville est ouverte tous les jours de 10h à 22h jusqu’au 14 mars 2021, selon le site web de la Ville de Québec.

En zone rouge, seuls 30 patineurs peuvent s’élancer en même temps sur la glace.