La porte-parole de l'Association pour une solidarité syndicale étudiante, Camille Godbout, rappelle que «des manifestants ont eu des dents cassées par des coups de matraque» et qu'un autre a été mordu par un chien policier lors de la manifestation de mardi à Québec.

La page Facebook en soutien au matricule 3143 fermée... puis rouverte

Les administrateurs de la page Facebook «Je suis Charles Scott-Simard», du nom du policier qui a blessé une manifestante avec un tir de gaz lacrymogène lors de la manifestation de jeudi devant l'Assemblée nationale, ont décidé de retirer leur page en raison «de propos radicaux» publiés.
L'annonce de la fermeture de la page a été faite dimanche, en début d'après-midi, à peine trois jours après sa création. «La page Je suis Charles-Scott Simard sera fermée d'ici 48 heures. Nous, les créateurs, sommes les premiers surpris de l'ampleur que la page a pris», ont écrit ceux qui se présentent comme un groupe d'une quinzaine de citoyens anonymes, auquel ne participerait, selon eux, aucun policier.
«Dans le désir de préserver la sécurité de tous, manifestants et policiers, nous souhaitons également annuler la manifestation du 4 avril [en soutien au travail policier]. Cette page a permis l'expression de propos très radicaux et afin d'éviter la polarisation du débat, nous ne donnerons pas suite aux médias et n'interviendrons plus», ajoutent-ils.
Le collectif termine en signant «Je suis Charles-Scott Simard et Naomie Trudeau-Tremblay [sic], Peace.» En date de dimanche, la page avait fait énormément de bruit. Près de 3000 internautes avaient cliqué sur la mention «J'aime».
Depuis sa mise en ligne, on pouvait y lire des propos félicitant le travail policier, voire le geste posé par celui qui est aussi connu comme le matricule 3143. Des internautes se sont aussi portés à la défense de Naomie Tremblay-Trudeau, l'étudiante du Cégep Garneau blessée par le tir.
Sitôt fermée, une page similaire a été recrée en début de soirée, dimanche, possiblement en réaction à la fermeture de la première. Portant le même nom, la page «Je suis Charles Scott-Simard» était de nouveau disponible, a constaté Le Soleil. Les créateurs anonymes ont seulement écrit : «N'ayez pas peur... Nous sommes 3143!».
Cyberintimidation
Mise à part celles en soutien au matricule 3143, d'autres pages Facebook ont attiré l'attention sur les réseaux sociaux dans les dernières heures. L'une d'entre elle, nommée «Naomie Nutella», visait directement l'étudiante, véritablement en proie à de la cyberintimidation. Les publications, se moquaient essentiellement des blessures au visage subies par la jeune femme et certaines tenaient des propos à caractère sexuel. La page, déterrée et dénoncée par de nombreux internautes, n'était plus accessible plus tard en soirée, dimanche.
Mais dès qu'une a disparu, d'autres font leur apparition. L'une d'elle, encore plus virulente, invitait carrément «à shooter les étudiants dans la face». Encore là, les internautes ont tôt fait de signaler la page aux administrateurs de Facebook. avec David Rémillard