Spécimen d’achigan à petite bouche
Spécimen d’achigan à petite bouche

La Nouvelle-Écosse veut utiliser un pesticide pour éliminer l’achigan d’un lac

La Presse Canadienne
HALIFAX - La Nouvelle-Écosse souhaite utiliser pour la première fois un pesticide afin d’éliminer une espèce envahissante d’achigans dans le bassin hydrographique de la rivière St. Marys.

Le ministère des Pêches et de l’Aquaculture annonce qu’il a déposé des demandes auprès de la province et du gouvernement fédéral afin d’utiliser un pesticide à base de roténone pour éradiquer l’achigan à petite bouche d’un lac qui se jette éventuellement dans la rivière St. Marys.

Jason LeBlanc, directeur des pêches et de l’aquaculture au ministère provincial, a déclaré cette semaine que ces poissons deviennent souvent les prédateurs dominants lorsqu’ils frayent dans de nouvelles eaux, surclassant les espèces indigènes.

Selon M. LeBlanc, le pesticide cible les branchies des poissons pour obstruer leur respiration, ce qui tuera non seulement les achigans, mais aussi d’autres espèces de poissons dans le lac Piper.

Depuis que le poisson envahissant a été détecté en juillet 2019, les autorités ont vainement tenté d’utiliser la pêche électrique et la pêche à la ligne, ou encore d’abaisser le volume d’eau du petit lac, pour essayer de contrôler la population d’achigans à petite bouche.

M. LeBlanc explique que si le plan est approuvé, le ministère souhaite utiliser le pesticide toxique dans le lac Piper d’ici la mi-octobre.

----

Cet article a été produit avec l’aide financière des Bourses Facebook et La Presse Canadienne pour les nouvelles.