La neige donne un avant-goût de l’hiver dans les Prairies [VIDÉO]

CALGARY — Les chutes de neige ont finalement commencé à se dissiper dans le sud de l’Alberta, lundi, après un week-end marqué par une tempête majeure qui a donné à Calgary et ses environs un avant-goût de l’hiver.

Plus de 200 accidents de la route ont été dénombrés dans la région et les agriculteurs ont dû vivre des moments angoissants.

Selon le météorologue Kyle Fougere, d’Environnement Canada, de 25 à 40 centimètres de neige ont recouvert une bonne partie du sud de la province entre la nuit de vendredi et la matinée de lundi, au moment où les avertissements d’accumulation de neige ont été levés.

Kyle Fougere explique qu’à cette période de l’année, les courants d’air froid de l’Arctique viennent à la rencontre de l’air humide de la région.

«Quand l’humidité en provenance du Pacifique s’étend au-dessus du courant d’air froid, on a une très bonne mise en scène pour ce genre d’événements de chutes de neige importantes, a-t-il décrit. On voit souvent des chutes de neige à ce temps-ci dans la province, mais ces quantités-là sont assez importantes.»

Une accumulation de 27 centimètres de neige a été mesurée à l’aéroport de Calgary, alors qu’Environnement Canada rapportait 95 centimètres tombés au parc national Waterton, près de la frontière américaine. Le secteur de Lethbridge aurait été enseveli sous 50 à 60 centimètres, en plus d’être touché par une panne d’électricité.

Les déplacements sur les routes de la région demeuraient déconseillés, et plusieurs écoles dans les environs de Calgary ont été fermées lundi.

Un producteur de maïs, d’orge, de quinoa et de canola, Kevin Serfas, a affirmé que le sud de l’Alberta était «immobilisé». «Rien ne bouge actuellement. Ça fait très longtemps que je me rappelle avoir vu quelque chose de la sorte se produire», a-t-il ajouté.

L’agriculteur avait eu le temps de terminer ses récoltes avant l’arrivée de la neige, mais celles-ci étaient plutôt maigres comparativement aux années précédentes en raison d’une sécheresse qui a touché la région cet été. D’autres producteurs agricoles des environs ont été confrontés à des températures inhabituellement froides et très humides.

Kevin Serfas avait une pensée pour ses collègues qui n’ont pas eu le temps de tout récolter avant la neige. «Ce sera tout un défi pour eux de poursuivre leurs récoltes.»

La Saskatchewan n’a pas été épargnée par le système, qui a fait tomber environ 10 centimètres sur la région de Cypress Hills, dans le coin sud-ouest, et qui devait recouvrir Regina et Saskatoon d’une quantité de neige à peu près identique.