Un gala de magie a eu lieu samedi, au Capitole.

La magie opère à Québec

La magie a opéré dans la capitale la fin de semaine dernière. Plus de 10 000 personnes ont participé à la sixième édition du Festival de magie de Québec, estiment les organisateurs.
Durant les quatre jours de festivités, du 21 au 24 avril, plus de 40 spectacles et ateliers mettant en scène des magiciens canadiens et internationaux ont été organisés surtrois sites, soit à la Place de l'Université-du-Québec, au magasin Benjo et au Théâtre du Capitole. Contrairement aux dernières éditions, les organisateurs Renée-Claude Auclair et Pierre Hamon ont misé cette année sur le fait de tenir l'événement au printemps plutôt qu'à la fête du Travail, début septembre.
Un pari réussi? «Oui», assure au bout du fil Mme Auclair. «Tous nos objectifs sont atteints autant en termes de congressistes, que pour les concours et l'école. On est très content d'avoir changé nos dates. C'est très encourageant. Les familles étaient plus disponibles», poursuit-elle.
Le Festival était également l'hôte du Congrès canadien de la magie où plus de 200 magiciens se sont donné rendez-vous. Des gens notamment de l'Allemagne, de la France et des États-Unis.
L'artiste Nicolas Dutel, de la Rive-Sud de Montréal, a été couronné champion canadien de magie. Il a également remporté le Concours international de magie Michel Cailloux. Il est reparti de Québec avec 2500 $ en poche.
À 15 ans, Philippe Thériault, qui avait remporté le Concours international de magie Michel Cailloux l'an dernier, a été quant à lui couronné champion canadien junior. Le magicien originaire de Saint-Augustin, Luc Langevin, était chargé de l'animation du gala de samedi soir au Capitole.
Populaire école
Pour la deuxième édition de l'école de magie du Festival, qui s'adresse aux débutants ainsi qu'aux experts, le nombre d'inscriptions a plus que doublé. Les participants avaient le choix entre trois niveaux de cours, dépendamment de leur expérience.
«L'année passée, nous avions eu une vingtaine de participants. Là, nous en avons eu une cinquantaine. Notre salle de12 places était trop petite», dit Mme Auclair, voyant ce problème comme une bonne nouvelle. «On sent d'année en année que les gens découvrent de plus en plus la magie!» ajoute-t-elle, très satisfaite de l'achalandage.
La septième édition du Festival de magie de Québec se tiendra du 4 au 7 mai 2017.