Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Photo prise à l’extérieur d’une boutique de décorations de Noël à Athènes, le 7 décembre 2020.
Photo prise à l’extérieur d’une boutique de décorations de Noël à Athènes, le 7 décembre 2020.

La Grèce assouplit le confinement pour Noël

AFP
Agence France-Presse
Article réservé aux abonnés
ATHÈNES - La Grèce va assouplir son confinement en rouvrant ses églises pour Noël, ses librairies et ses salons de coiffure dès lundi, et en réduisant la période de quarantaine des voyageurs entrant dans le pays, a annoncé vendredi le gouvernement, malgré un taux d’infection au coronavirus toujours élevé.

«Nos églises vont rouvrir aux fidèles pour Noël et l’Épiphanie», a déclaré à la presse le porte-parole du gouvernement Stelios Petsas. Il a cependant précisé que neuf personnes maximum seront autorisées simultanément dans les églises et 25 dans les cathédrales.

Malgré le maintien du confinement du pays jusqu’au 7 janvier, il a annoncé la réouverture des librairies et des salons de coiffure à partir de lundi.

La période de 10 jours de quarantaine obligatoire pour tous les voyageurs entrant dans le pays est réduite à 3 jours à partir du 18 décembre, a ajouté M. Petsas.

En raison de retards importants dans la livraison des colis, le gouvernement autorise désormais le système de «click-and-collect» dans les magasins qui le peuvent.

«Seule une personne à la fois sera autorisée à récupérer sa commande» passée en ligne, a précisé le ministre du Développement Adonis Georgiadis, «nous devons éviter toute mobilité importante et la formation de foules à l’extérieur des magasins».

Depuis le 7 novembre, début du reconfinement, la Grèce bataille pour tenter d’endiguer la deuxième vague de la pandémie, alors que son système sanitaire sous pression doit faire face à des centaines de nouvelles contaminations quotidiennes.

Plus de 80% des lits de soins intensifs sont actuellement occupés dans le pays, a précisé M. Petsas vendredi.

Plus de 120 000 cas ont été recensés depuis février et plus de 3300 personnes sont mortes du coronavirus dans ce pays de moins de 11 millions d’habitants.