La GRC mène une opération à Lévis

Émilie Pelletier
Émilie Pelletier
Le Soleil
La Gendarmerie royale du Canada (GRC) a mené une opération dans une résidence de la rue Thomas-Chapais à Lévis pour effectuer une perquisition vendredi matin.  

Des agents de la police fédérale se sont rendus au 91 rue Thomas-Chapais vers 10h, selon le Service de police de la ville de Lévis (SPVL). Les policiers municipaux n'étaient sont toutefois pas impliqués dans le déploiement. 

Selon les informations du Soleil, validées auprès du SPVL, des membres du corps de police ont eu à se déplacer à la suite d'un appel pour la même adresse, le 28 août dernier. La nature de l'intervention demeure inconnue, bien qu'il ait été possible d'apprendre que le dossier a par la suite été transféré à l'Unité des crimes majeurs de la Sûreté du Québec. 

Un voisin rapporte avoir observé à ce moment, en août, une saisie d'armes à feu dans le domicile, information que les autorités n'avaient toujours pas confirmé au moment d'écrire ces lignes. Les deux événements pourraient donc être reliés, mais aucune information ne permet jusqu'à présent de dresser un parallèle entre eux. 

Intervention de la GRC au 91 rue Thomas-Chapais, à Lévis.

Du côté de la GRC, on a pu corroborer la présence d’une équipe à Lévis vendredi, mais puisqu’une enquête est en cours dans le dossier, les détails sur la perquisition ne sont pas communiqués immédiatement.  

«Personne n’est en danger», a-t-on tout de même tenu à préciser pour rassurer la population. 

Sur son site web, la Gendarmerie royale du Canada explique que ses enquêtes majeures au Québec ciblent «les crimes de nature fédérale ou de portée nationale et internationale», comme la sécurité nationale et frontalière, ainsi que l'intégrité financière et le crime organisé.