Le Centre culturel islamique de Québec profite des travaux refaire sa devanture et améliorer la sécurité de son entrée.

La Grande Mosquée de Québec plus grande et plus sécuritaire

Le Centre culturel islamique de Québec (CCIQ) agrandit ses locaux du chemin Sainte-Foy et profite du chantier pour améliorer la sécurité du bâtiment abritant la Grande Mosquée de Québec.

Les rénovations ne découlent pas directement de l’attaque de janvier 2017, au cours de laquelle six fidèles ont été tués par Alexandre Bissonnette, explique au Soleil le président du CCIQ, Boufeldja Benabdallah. «Ce sont des travaux prévus depuis plusieurs années.»

L’augmentation de la fréquentation, la «participation à la vie communautaire» accrue, justifiait à elle seule l’expansion, note-t-il.

Mais le traumatisme de l’attentat a secoué les membres qui ont précipité la mise en chantier. «Le point de la sécurité, c’est un point très important qui a été pris en considération et qui a fait que nous avons poussé la décision d’aller le plus vite possible.»

Améliorer la sécurité

«On n’a pas pris la décision de faire l’agrandissement [à cause de] la sécurité. C’était déjà prévu avant le drame. Mais avec le drame qui est venu, c’est d’une pierre deux coups. […] C’est une raison qui entrait dans la balance de la décision.»

La devanture sera donc remodelée. «On n’aura pas des façades de vitre, parce qu’avant c’était uniquement des façades de vitre. Et puis, nos portes qui n’étaient pas bien faites, on les arrange, on les sécurise.»

«Ça implique une bâtisse neuve. Elle va avoir des portes bien faites, bien solides», ajoute M. Benhabdallah. «[Aussi], les caméras qu’on a installées vont être mieux positionnées.»

«On va se sentir un peu plus à l’aise.»