La Gaspésie est la seule région où les décès ont surpassé les naissances sans relâche entre 2005 et 2015, et ce, dans toutes ses MRC.

La Gaspésie, reine de la population vieillissante

C'est en Gaspésie que la population vieillit le plus rapidement au Québec, selon une étude de l'Institut de la statistique du Québec (ISQ), rendue publique mardi.
La Gaspésie est en fait la seule région où les décès ont surpassé les naissances sans relâche entre 2005 et 2015, et ce, dans toutes ses MRC. «Il y a beaucoup de jeunes qui ont quitté la région ces dernières années et il y a des gens à l'âge de la retraite qui sont venus s'installer. D'où le haut taux de décès par rapport aux naissances», explique la démographe Anne Binette Charbonneau. 
Sauf pour la grande région de Québec, la Beauce et la Côte-Nord, c'est tout l'Est-du-Québec qui vieillit. Le Bas-Saint-Laurent est grandement affecté par la tendance. Seules les MRC de Rivière-du-Loup et de Rimouski-Neigette résistent avec des naissances qui surpassent encore les décès au cours des 10 dernières années.
Ailleurs au Québec, les décès augmentent de façon plus marquée par rapport aux naissances en Mauricie, dans les Laurentides et en Outaouais. 
L'ISQ fait valoir que parmi les 104 MRC du Québec, la moitié a enregistré plus de décès que de naissances au moins une année au cours de la période 2005-2015. L'Institut prévoit que c'est en 2034 que le Québec dans son ensemble portera en terre plus de citoyens qu'il en verra naître. 
«C'est la première fois qu'on fait une étude comme celle-là, aussi en détail, MRC par MRC. On s'attend à ce que la fréquence de l'accroissement naturel négatif augmente un peu partout au cours des prochaines années, surtout en région», explique Mme Binette Charbonneau.  
L'ISQ s'est inspirée de pays comme le Japon, l'Allemagne et l'Italie, qui connaissent déjà une décroissance naturelle de leur population, pour mener une telle étude.