André Verreault, d’Action promotion Grande-Allée, a rendu hommage aux techniciens qui ont travaillé dans des conditions extrêmes.

La fête refroidie sur la Grande Allée

Le froid mordant en aura refroidi plusieurs, au moment où la Grande Allée s’apprête à accueillir la nouvelle année. En soirée mercredi, bien peu de visiteurs ont osé faire un tour de grande roue ou s’arrêter prendre un chocolat chaud alors que le thermomètre oscillait autour de -21 degrés.

Malgré l’air glacial et les températures arctiques prévues pour les prochains jours, pas question de penser que les fêtards ne seront pas au rendez-vous, a affirmé d’emblée André Verreault, le producteur de l’événement Le Jour de l’An à Québec.

«On est mercredi, les gens sortent de Noël et ils sont sur le contre-coup du réveillon», a-t-il commenté en soirée pour expliquer le faible achalandage à l’ouverture du site, mercredi soir. Sur place, Le Soleil constatait à peine quelques courageux emmitouflés qui parcouraient rapidement la Grande Allée. «La grande roue est en opération, le Super Shot aussi, on est très confiants» que les gens seront présents pour profiter des glissades, manèges et autres activités, a ajouté M. Verreault. 

En matinée mercredi, le producteur de l’événement se montrait satisfait des préparatifs, saluant le travail exemplaire des techniciens malgré le climat sibérien. «À date, ça va bien. Nos équipes méritent d’être saluées! Tout le monde a beaucoup de courage à travailler. […] Je ne sais pas si vous le savez, mais c’est souvent un travail de minutie.»

Les travailleurs, bien emmitouflés, s’affairaient à installer de l’éclairage et du filage dans des tours métalliques. «On sait qu’on travaille en hiver donc on est préparé. […] C’est un environnement très froid, il y a du vent», a ajouté M. Verreault. Les manèges étaient fins prêts, ne restait qu’à installer les foyers pour permettre aux visiteurs de se réchauffer.

André Verreault ne craignait pas la température sibérienne pour le succès de l’événement,  du moins pas pour la soirée du 31 décembre. «On a déjà eu - 38 l’année de DJ Champion [en 2013] et on a eu 60 000 personnes», a-t-il rappelé. «Les touristes qui sont déjà là s’attendent à ce qui fassent froid. Ils vont sortir. Les locaux sont habitués. On s’attend à ce qu’il y ait pas mal de monde.»

Reste que M. Verreault, sans le dire directement, se doutait bien que certaines attractions pouvaient ne pas convenir avec la vague de froid. «La grande roue est prête à fonctionner, est-ce qu’on va avoir des valeureux qui vont vouloir monter dedans, on va voir!», a-t-il rigolé.

Les festivités du Nouvel An ont lieu du 27 au 31 décembre. Trois zones familiales seront animées autour de la colline parlementaire et à la place George-V. Le soir du 31 décembre, les fêtards pourront se rassembler autour de deux scènes dès 21h.

Une première près du parc de la Francophonie placera la musique traditionnelle à l’honneur, alors que ce sera soirée techno à la place de l’Assemblée-Nationale avec les DJS Angelz, Bijou et Ciszak.