Justin Trudeau en juillet 2016, lors de sa participation au défilé de la fierté de Toronto.

La diversité est une force, dit Trudeau avant le défilé de la fierté

Le défilé de la fierté est sur le point de se mettre en branle, dimanche midi à Montréal, et le premier ministre Justin Trudeau a déclaré que la diversité est une source de force, et non de faiblesse, et qu'il ne faut pas seulement tolérer, mais célébrer ce qui rend «chacun de nous unique».
M. Trudeau est accompagné du premier ministre irlandais, Leo Varadkar. Le dirigeant irlandais, ouvertement homosexuel, serait le premier chef de gouvernement étranger à prendre part à un défilé de la fierté avec un premier ministre canadien au Canada, selon le bureau du premier ministre.
En point de presse, M. Varadkar s'est d'abord exprimé en français, pour affirmer qu'il était «très content d'être à Montréal» pour une première visite officielle, disant être déjà venu dans la métropole par le passé.
Fierté Montréal se réjouissait de la présence du taoiseach (premier ministre) irlandais, d'autant plus qu'il a été «élu chef dans un pays qui vient tout juste de légaliser le mariage entre conjoints de même sexe».
Le premier ministre du Québec, Philippe Couillard, et le maire de Montréal, Denis Coderre, doivent aussi être présents.
Un contingent des Premières Nations ouvrira le défilé.
Selon les organisateurs, le parcours fera le pont symbolique «entre l'ancien village gai de l'ouest et le village actuel à l'est».