Lors de l’arrivée des enfants et lors des récréations, les enfants devront rester en sous-groupes (d’un maximum de 15 enfants) et ne pas entreprendre de jeux avec les autres sous-groupes. L’accès au module de jeux demeure interdit.
Lors de l’arrivée des enfants et lors des récréations, les enfants devront rester en sous-groupes (d’un maximum de 15 enfants) et ne pas entreprendre de jeux avec les autres sous-groupes. L’accès au module de jeux demeure interdit.

La CS de la Capitale a l'oeil sur des bâtiments municipaux pour faire des classes

La commission scolaire de la Capitale explore attentivement le champ des possibles à la recherche d’espace où loger les élèves du primaire qui débarqueront lundi prochain. Même les bâtiments municipaux pourraient héberger des classes.

«Cette semaine, tout le personnel sera mobilisé à prévoir la logistique», nous explique, par écrit, la conseillère en communication Véronique Gingras. «Bien qu’il nous manque les données de quelques écoles, nous pouvons déjà prévoir qu’en moyenne 60 % des élèves seront de retour à l’école lundi prochain. Le pourcentage de fréquentation prévue varie de 40 à 70 % environ.»

Afin de respecter l’espacement de 2 mètres entre chacun, il faudra beaucoup d’espace. «Si le nombre de locaux n’est pas suffisant, après avoir maximisé l’espace disponible dans l’école (gymnase, laboratoires, etc.), [il faudra] veiller à trouver un plan B dans une autre bâtisse (local d’une autre école primaire à proximité, local d’un bâtiment municipal ou classe d’une école secondaire, selon ce qui est le plus proche de l’école).»

Aussi, la commission scolaire évalue les besoins en main-d’œuvre pour : enseigner à tous ces groupes d’élèves; assurer la désinfection; d’offrir les services de garde matin, midi et soir dans chacune des classes, etc. «La situation évolue d’heure en heure et les ressources humaines doivent analyser chacune des situations.» Difficile, donc, de dire avec précision combien d’employés devront être rappelés, embauchés.

En plus, ajoute Mme Gingras, il faudra poursuivre l’enseignement aux plus vieux. 

Dans la liste des tâches à effectuer rapidement : «Évaluation des besoins et affectation du personnel nécessaire pour assurer l’enseignement (que ce soit en classe ou à distance) tant au primaire, au secondaire, en formation professionnelle et à l’éducation des adultes.»

Le transport scolaire, qui ne sera pas offert le midi, cause en outre quelques maux de tête.

Pas pour tous

Véronique Gingras rappelle que l’école ne sera pas ouverte à tous. «Interdiction à toute personne (élève ou personnel de l’école) présentant des symptômes de la COVID-19 de fréquenter l’école, et ce, pour une période de 14 jours.»

«Présence à l’école non recommandée à toute personne (élève ou personnel de l’école) présentant une vulnérabilité sur le plan de la santé (maladie chronique, déficit immunitaire grave, grossesse ou allaitement, âgé de 60 ans ou plus) avant septembre 2020.»

Mesures sanitaires mises en place pour la rentrée de lundi:

- Respecter une distanciation sociale de 2 mètres entre les élèves et les membres du personnel

- Limiter à un maximum de 15 la présence d’élèves dans une même classe (la règle de distanciation prévaut, il pourrait donc y avoir moins de 15 élèves par classe).

- Limiter les déplacements, les regroupements et les risques de contamination par les moyens suivants:

- Interdire la circulation des parents et des visiteurs dans les écoles

- Fermer les lieux communs comme les laboratoires, les bibliothèques scolaires (qui pourraient toutefois être convertis en salle de classe au besoin).

- Les enfants seront attitrés à un seul local dans l’école. S’y dérouleront tant les services d’encadrement pédagogiques, les dîners que les services de garde, dans la mesure du possible.

- Horaires ajustés (ex. : accès à la cour de récréation à tour de rôle)

- Lors de l’arrivée des enfants et lors des récréations, les enfants devront rester en sous-groupes (d’un maximum de 15 enfants) et ne pas entreprendre de jeux avec les autres sous-groupes. L’accès au module de jeux demeure interdit.

- Entretien régulier pour assurer la salubrité des locaux

- Sensibilisation en matière d’hygiène des mains et d’étiquette respiratoire

- Lavage des mains fréquent et obligatoire pour tous

- Pour les classes où la distanciation sociale ne peut pas toujours être respectée (dans les classes d’élèves présentant des handicaps importants ou des manifestations comportementales associées à d’autres problématiques, par exemple), des directives spécifiques et du matériel de protection seront prévus (nous sommes en attente de recevoir cette semaine, des recommandations à l’égard de ces directives ainsi que des équipements de protection individuelle pour certaines clientèles).

- Chaque école sera munie d’une trousse d’urgence contenant des masques, des gants, des protections oculaires, un sac refermable, et un survêtement (blouse) de même qu’une solution hydroalcoolique. Cette trousse pourra être utilisée par le personnel si un élève présente des symptômes d’allure grippale pouvant s’apparenter à ceux de la COVID-19 en cours de journée.