La côte du Palais en 1952
La côte du Palais en 1952

La côte du Palais en 1952

Sur la gauche, le pavillon D’Aiguillon, de l’Hôtel-Dieu, n’en a plus pour très longtemps. Deux ans plus tard, il sera démoli pour faire place à une tour de 14 étages qui va créer le scandale, au point d’accélérer le classement de l’arrondissement historique.

Notez les enseignes au néon et les publicités de cigarettes Sweet Caporal.

Au premier plan, on aperçoit un trottoir de bois, qui vient d’être déglacé. Un peu plus loin, au-dessus du comptoir-lunch Chez Donat, ne manquez pas le prix imbattable du Indoor Overnight Parking. Un dollar pour la nuit! L’équivalent de 9,50 $ en argent de 2020.

En face, devant l’Hôtel-Dieu, l’attelage est peut-être celui d’un livreur de glace. Aujourd’hui, l’Hôtel Victoria et l’Armée du Salut se trouvent encore sur les lieux. Mais il faut bien dire que le secteur a perdu ses allures de quartier populaire.

La côte du Palais en 2020