Le transformateur géant d’Hydro-Québec qui bordait le bassin au pied de la chute Montmorency aura complètement disparu du paysage dans les prochaines semaines.

La chute Montmorency un peu plus naturelle

La chute Montmorency sera un peu plus naturelle : d’ici la fin de l’année, les ouvriers déployés par Hydro-Québec auront définitivement effacé l’ancien transformateur géant qui bordait le bassin.

Un lecteur ayant récemment visité l’attraction gérée par la Sépaq a été surpris par la machinerie et les roulottes dispersées à la base du mur d’eau : «Est-ce que nous savons qu’elle est la nature des travaux d’excavation au pied de la chute Montmorency?» nous a demandé Nicolas Châteauvert.

«C’est le chantier de démantèlement du poste Montmorency», répond Julie Malo-Sauvé, conseillère aux relations avec le milieu dans les régions de la Capitale-Nationale et de Chaudière-Appalaches chez Hydro-Québec. «C’est un poste qu’on a commencé à démanteler à l’été 2017. Les travaux de démantèlement vont se terminer d’ici la fin de l’année 2018. Donc, on est à la toute fin du chantier.»

Le «poste de la Montmorency» témoignait de l’histoire de l’électrification du Québec et de la nationalisation. «Ça avait été construit à l’époque par la compagnie Quebec Power», note Mme Malo-Sauvé. «C’est un poste qui avait été construit au début des années 60. Jusqu’en mai 2016, il alimentait la municipalité de L’Ange-Gardien, l’île d’Orléans et une partie de Boischatel.»

Condamné depuis 2011

Dès 2011, cependant, la société d’État avait annoncé son intention de l’éliminer, tout comme les lignes électriques qui s’y rattachaient. On voulait échanger le poste Montmorency contre une nouvelle construction à L’Ange-Gardien. «C’est une installation qui était devenue désuète, donc on l’a remplacée par le poste Lefrançois. […] C’était plus efficace de le remplacer par un nouveau poste.» Celui-ci est en activité depuis décembre 2014.

La démolition du poste de la Montmorency a commencé durant l’été 2017 et devait être terminée cet été. Il faudra attendre la fin de l’automne pour que le site soit complètement réhabilité.

Quelques détails ici : bit.ly/2PRApMr