Valcartier fin prête à accueillir ses nouveaux blindés

La base militaire de Valcartier a maintenant tout l'espace nécessaire afin d'accueillir sa nouvelle flotte de blindés de reconnaissance. Deux bâtiments construits au coût de 36,2 millions $ et complétés trois mois à l'avance ont été inaugurés lundi.
Les deux hangars neufs serviront à loger quelque 129 des 500 véhicules de patrouille qui seront livrés à l'armée de terre d'un bout à l'autre du pays. Des salles de formation y ont également été aménagées.
La base située au nord de la capitale recevra ses véhicules tactiques de patrouille (VBTP) d'ici la fin février 2017. La totalité des 500 véhicules, commandés au coût de 600 millions $ en 2012, sera livrée d'ici au début de 2018 à travers les différentes bases canadiennes. Les nouveaux véhicules remplaceront les blindés de précédente génération, dont la technologie datait du milieu des années 90.
Le colonel Michel-Henri St-Louis, commandant du 5e Groupe-brigade mécanisé à Valcartier, a affirmé que les modèles livrés cette année sont de «technologie 2010». Ils ont été développés en tenant compte, notamment, de l'expérience du Canada en Afghanistan, où les engins artisanaux avaient fait beaucoup de dégâts. «Nous avons appris de manière tragique à quel point nos véhicules et nos soldats étaient vulnérables à ce genre d'attaque là», a-t-il dit lundi.